Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'avoue avoir un problème avec la légitimité des oppositions que je défends et auxquelles je participe. CETA repoussé modestement !

Je sais par avance que je vais me faire vilipender en engageant cette réflexion que je partage rarement, mais que je partage tout de même parfois dans certaines circonstances où je crois détecter une euphorie que je considère potentiellement trompeuse.

Je suis un de ces humains habités par des convictions écologistes, humanistes, politiques et sociales en marge des grandes chapelles, des visions courantes, des croyances répandues, des partis habituels, etc... Enfin une espèce de singularité, fruit atypique d'un mélange de naïveté inculte entretenue et de curiosité expérimentale sans bornes ! J'en ai développé un respect de la liberté de pensée, et de penser, bien plus étendue que la plupart, une acceptation élargie de la différence, une tolérance qui passe pour de la trahison au yeux de beaucoup.

A la suite d'expériences particulières qui m'ont amené à finalement prendre conscience que j'avais été l'objet de manipulations, j'ai fais le choix déterminé de me tenir éloigné précautionneusement de toutes organisations ou partis ou syndicats etc par crainte de l'embrigadement et de l'endoctrinement, j'ai pris soin toute ma vie ensuite de ne participer aux causes pour lesquelles je me suis investi qu'à titre individuel, sous aucun drapeau, et sans bannière.

Quasiment toutes ces causes auxquelles j'adhère sont défendues par des minorités, du pacifisme à la déconsommation en passant par la fin du nucléaire, pour ne citer, sans notion d'importance, que trois exemples parmi tant d'autres

La sincérité que je reconnais à la grande majorité de celles et ceux que je côtoie dans toutes ces revendications n'est pas plus importante que celle de la majorité de celles et ceux à qui elle s'oppose. Ce n'est donc pas du côté de la sincérité que l'on pourra établir qui se trompe !

Parmi les changements que je réclame, il y a celui de l'établissement de vrais systèmes démocratiques, non pas que je sois persuadé que la majorité à toujours raison, oh non, car je pense au contraire que la plupart du temps ce sont des minorités, voir parfois des individus qui sont mieux inspirés, mais parce que je pense très sincèrement que c'est le seul choix intellectuel juste et équilibré qui puisse être fait, afin de respecter au mieux ce qui convainc le plus grand nombre, aussi paradoxale que cela soit avec ce que je pense viscéralement. 

N'est-ce pas donc une contradiction fondamentale que de défendre des points de vues minoritaires comme peuvent l'être certaines causes, tout en prônant le vrai principe démocratique ?

Je vis cet antagonisme comme beaucoup de personnes que je fréquente, parce que nous sommes convaincu, mais pas plus que celles et ceux qui pensent à l'opposé de nous, nous croyons donc être dans le vrai, avec la même force que celles et ceux qui croient le contraire, il en va ainsi des convictions, et de la défense de celles-ci.

Vous comprendrez mieux peut-être alors pourquoi il m'arrive donc de m'adresser à celles et ceux à côté de qui je marche que nous sommes toujours trop peu nombreux pour prétendre à la légitimité, 100 quand il faudrait être 10 000, 10 000 quand il faudrait être 1 000 000, 1 000 000 quand il faudrait être 100 000 000.

Si nous voulons prétendre être représentatif, et porteur d'une légitimité à laquelle rien ne pourrait s'opposer car révélation et démonstration de ce que pense la majorité, alors nous sommes loin, très loin du compte !

Pourquoi me suis-je engagé dans une telle aventure au risque de me faire décrier et mépriser par celles et ceux dont je me sens le plus proche, et dont je soutiens souvent les idées et les revendications, parce qu'une fois de plus, je dois honnêtement me poser et nous poser cette question , comment pouvons imaginer et réclamer qu'un choix important au niveau de l'Europe dont la population est d'environ 510 000 000 d'habitants sous prétexte qu'une ICE a réuni le nombre pourtant jugé considérable de 3 500 000 signatures, soit 0.686% de cette population ?

De quelle légitimité nous parons nous ?

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel JAGLINE djexreveur 16/02/2017 20:00

D'accord, en effet c'est bien l'action locale et les contacts qu'elle me permet, ainsi que l'exemplarité et l'impulsion qu'elle provoque qui me donnent le plus de réconfort et d'encouragement.
Sans oublier donc l'aide à donner à celles et ceux qui ailleurs, plus loin on tant besoin de soutien.

Dominique Clerc Rollin 16/02/2017 10:41

Combien de personnes se cachent derrière chaque signataire de l'ICE? Combien de non informés, de non militants, d'inactifs, d'enfants, d'indifférents...? Se pourrait-il que ce nombre dépasse de loin celui des personnes qui ont un intérêt évident au vote de cet accord?
Personnellement, je le crois.
Mais je salue vos doutes, signe d'intelligence. Et prie pour qu'ils n'entament pas, cependant, votre détermination.

Dominique Clerc Rollin 16/02/2017 11:40

Je suis convaincue qu'aucune réflexion ni aucune action globale (à l'échelle européenne par exemple) n'est valable sans action locale et individuelle. Quand on regarde le monde tel qu'il est, on ne peut qu'être pessimiste. Ce qui, au regard du peu de monde concerné par la lutte contre le réchauffement climatique, est un formidable gâchis pour l'action. A mon sens, la seule façon de redevenir optimiste, c'est d'agir concrètement pour soi-même, pour sa famille, pour son cercle de connaissance, pour son territoire. Il y aura forcément, un jour, une bascule de conscience. Plus on sera nombreux à agir concrètement, plus on sensibilisera de monde autour, et plus on contribuera à cette prise de conscience. C'est le parti-pris de mon blog www.jefaismatransition.com, que vous soutenez, ce dont je vous remercie. Et, en cas de désespoir possible, nous pouvons nous soutenir entre consciences en avance ! :-)

Daniel JAGLINE djexreveur 16/02/2017 11:26

Je pense que vous avez compris que cette réflexion n'éteint en aucune manière ma volonté et mon engagement, ce blog je crois en est la preuve.
Je vous accorde et j'en suis pleinement conscient que nous savons que derrière un signataire il y de nombreuses personnes invisibles qui soutiennent en réalité.
Il n'en demeure pas moins que le seul vrai pouvoir qui nous reste éventuellement est celui du nombre.
Face au orientations prisent actuellement par les décisionnaires parfois élus, mais souvent hors de tout contrôle citoyen, il va falloir une réveil massif, sinon quoi nous allons être diriger immanquablement vers un avenir bien sombre, voie prise et entérinée actuellement.
Il s'agit d'un constat.
Vous avez, je l'espère, raison de garder espoir, je m'efforce de le garder aussi, mais ce n'est ni ma nature profonde, ni ce que la tendance politique nous laisse envisager.
Merci de cette réaction.