Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De l'importance de l'origine des chiffres et surtout des manipulations dont ils sont l'objet !

A force de les voir torturés dans tous les sens, pire que les mots, auxquels parfois il est possible de donner un double-sens, ou desquels la compréhension peut ouvrir parfois à quelque interprétation, les chiffres devraient ne fournir aucune ambiguïté, or il n'est en rien, c'est même encore pire, aux chiffres on fait dire ce que l'on veut, est même devenu une forme d'adage.

Les chiffres ne devraient-ils pas être pourtant une approche loyale et révélatrice de la "vérité des faits", comme 1+1 font deux, une  voie + une voie ne font bien que deux voies, sauf que si trois se sont exprimés en fait et qu'on décide pour une raison ou pour une autre de ne pas comptabiliser ce troisième, trois voies ne feront que deux votes, ce qui nous trahit n'a donc rien à voir avec les chiffres en réalité mais avec les manipulations conscientes et inconscientes, volontaires ou fortuites qu'on en fait.

Les exemples que je vais partager n'ont pas de caractère de plus grandes importances que d'autres tout aussi marquant, ce ne sont que des exemples qui se sont présentés là et qui m'ont encouragé à aborder une thématique qui me turlupine.

Les premiers chiffres qui me font bondir encore plus depuis un certains temps parce qu'ils me concernent tout particulièrement, sont ceux du chômage, enfin plus précisément ceux de la catégorie A des travailleurs potentiels privés de tout emploi, c'est à dire la seule catégorie qui permette aux gouvernement de communiquer sur une baisse du chômage. quand ce chiffre à baissé vraiment (cela n'arrive plus depuis sans doute une vingtaine d'années), ou qu'ils ont réussi artificiellement à le faire baisser, (ce à quoi s'attache tous les politiques depuis lors !).

Qu'est ce qui me fait dire cela ? Ma situation de chômeur, sans emploi, et n'en ayant pas exercé du tout depuis plusieurs mois, mais qui n'est en ce moment pourtant pas classé dans cette visible catégorie A, par une subtilité récurrente, les formations "voie de garage" ! Si on y ajoute les emplois aidés en CDD à courts termes qui n'auront aucunes suites, on réduit ainsi fallacieusement le prétendu taux de chômage, et augmente inversement les titres des journaux et des actualités télévisées.

N'oublions pas le comptage des manifestants entre chiffres de la police, et chiffres des organisateurs, le sempiternel grand écart !

Cette après midi un article lu m'a donné le dernier ressort pour bondir sur ce thème, il touche à la manipulation en terme de politique, et quand on sait l'importance que les sondages peuvent avoir en terme d'influence sur le choix final de certains électeurs, il y a de quoi être soucieux.

Je ne vais pas me lancer dans une énumération de cas qui pourraient étayer cette "maxime", mais au contraire réaffirmer une autre vérité, les chiffres ne mentent pas, jamais, si on ne les trahis pas, et si on en fait une fiable lecture, ce sont les humains qui ne les utilisent pas sans les orienter.

Vous en voulez une autre preuve, eh bien voyez donc ces deux approches, disons, assez divergentes, un bonnet d'âne aux énergies renouvelables, pensez donc seulement 14,9% de part, qui se voit comme un bilan positif à 18,7% dans une autre approche, croyez vous qu'il y ai deux productions de renouvelable en France, évidemment non, ce sont donc au départ les mêmes chiffres, auxquels l'un et l'autres ont apportés un éclairage "différent",  pour rester neutre, potentiellement "désinformateur", de la part des deux l'un les ayant possiblement minimisé, quand l'autre les maximisait, à moins qu'un d'eux soit le seul à les manier malhonnêtement quand l'autre nous fourni les vrais, comment savoir, sans doute en allant voir à la source, et là en l'occurrence, à mon grand dam, il semblerait que la version la plus faible soit pourtant la plus exact, conclusion à prendre tout de même avec réserve, puisqu'il faudrait maintenant être certains que l'on parle bien de la même chose !

Ah les chiffres, s'ils disent la vérité, sans doutes est-ce souvent nous qui ne voulons pas la regarder en face !

En conclusion, je dirais ceci que je voudrais bien voir devenir une revendication large, interdisons les sondages, renseignez vous, informez vous, et vous comprendrez en quoi ceux ci influent sur l'opinion publique, et changent la pensée collective, à bas les sondages !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article