Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revenu déconnecté de l'emploi, quel qu'en soit le nom, ce qui va compter c'est la méthode de calcul et ce qu'il englobe.

Je vais faire aujourd'hui court et simple, court parce que mon emploi du temps du jour m'y oblige et aussi parce le thème abordé est d'une telle complexité, que je ne prétends en aucune manière en avoir fait une analyse approfondie. Tout juste suis-je depuis quelques temps en questionnement à ce sujet, et que mon but est uniquement de vous inviter à aller y voir vous même de près, parce que l'évolution sociétale qui semble se mettre en marche en ce qui concerne l'idée d'un salaire déconnecté de l'emploi avance, elle avance même très vite ...bizarrement !?

Simple, simpliste pourrons à raison estimer certain, je le reconnais, tant je suis conscient de n'en être qu'à une approche, alors pourquoi, parce que pas plus tard qu'hier quelqu'un que j'apprécie beaucoup diffusait un soutien à la conception d'un revenu non indexé sur l'emploi, que je soutiens moi même depuis que j'en ai appris la possible existence, mais, parce qu'il y a un mais, un énorme mais, de quel revenu parlons nous, comment serait-il calculé, et surtout que viendrait-il remplacer, parce que le questionnement de fond, selon ce que j'en ai compris, est d'une importance cruciale, vitale même.

Une expérience va-être menée, rien à redire, il me semble que seule l'application réelle peut à long terme révéler les vrais conséquences, étant entendu que, partisan du principe de précaution que je suis, j'insiste sur la démarche que je défends couramment qui demande à ce que tout à bien été fait au préalable pour bien réfléchir les incidences envisageables. Pourquoi suis-je enclin à ajouter que dans le cas présent à l'instar de nombreuses autres orientations il est légitimement possible d'en douter !

Ce billet est d'autant plus délicat que je ne peux que partir que sur une hypothèse, celle considérée comme la plus probable, un "revenu universel", nom qu'on lui donne dans cette approche, de 750€/mois, mon inquiétude, tient au fait que selon les manière de le calculer, car ce résultat peut-être, possiblement, selon les méthodes de calcul, la somme de toutes les prestations et aides sociales jusque là perçues par la même personne, pour ne rester que sur un plan individuel, d'où mon interrogation, comment pourrait-il être acceptable de retenir une somme qui serait en deçà du seuil de pauvreté ?

Le seuil de pauvreté relative apparaît davantage comme une mesure des inégalités de revenus. Ce seuil de pauvreté est déjà fort contestable.

Voilà je vous laisse sur cette interrogation, il y plusieurs approches envisageant un revenu déconnecté de l'emploi, certaines radicalement opposées, et je vous garantie que la version, et je l'ai déjà exprimé, qui semble être celle choisie me semble extrêmement dangereuse.

Ma grande crainte est donc la suivante, défendre ce qui semble être une évolution positive, en se trompant sur la vérité de ce qu'elle pourrait entraîner réellement, je vous assure que je ne m'en prend pas au fond, mais bien à la forme qui peut-être donnée à cette orientation, un salaire déconnecté de l'emploi oui, mais pas l'organisation d'un appauvrissement généralisé.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article