Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour pouvoir envisager de changer de constitution, il faudrait déjà respecter et appliquer celle qui fonde notre république !

Je ne suis ni juriste, ni expert en histoire, pas plus en politique, je ne suis qu'un simple citoyen soucieux qu'on en finisse avec une gestion politique et administrative qui a conduit à une situation délétère et suicidaire.

L'avenir vivant de l'humanité, du fait de l'évolution climatique de la planète, est compromis, parce que les décideurs politiques n'ont pas pris et ne prennent pas les décisions politiques nécessaires et suffisantes pour enrayer le réchauffement et l'hécatombe de la biodiversité. De ces insuffisances décisionnelles découlent toutes les conséquences que l'augmentation de la température va engendrer qui vont de la monté des eaux océaniques à l'augmentation des zones désertiques, en passant par la migration de centaines de millions, au bas mots, de terriens, et les déséquilibres écosystémiques qui vont possiblement mettre à mal toutes les ressources alimentaires.

Le système financier est au bord de l'implosion, autour de 80% des prétendues richesses mondiales ne sont que du vent, du virtuel, des algorithmes, quand toutes ces bulles vont exploser, tout cet univers financier va se recroqueviller et se replier sur lui même tel un trou noir pour ne laisser que du vide, réduisant à néant les structures économiques.

Les divers régimes politiques, quel qu'ils soient sont plus ou moins ouvertement et visiblement autoritaires, franchement autocratiques ou faussement démocratiques, tous instaurent des règles de pouvoirs excluant les populations de toutes capacités à participer aux décisions qui pourtant règles leurs existences et leurs droits. Les postes de pouvoirs sont accaparés et occupés par des dictateurs patentés ou par des professionnels de l'usurpation de la représentation des citoyens.

L'ensemble de ces circonvolutions s'enroulent autour d'un paradigme fondamental que l'on nomme croissance, le progrès est son fidèle allié, les sciences, celles et ceux qui les appliquent et les vénèrent, ses fidèles serviteurs. Tout tourne autour de cette vision expansionniste aveugle, les sociétés qui se sont bâtis sur ces fondations sont incapables d'ouvrir les yeux sur une impossibilité essentielle, un monde fini ne permet pas une croissance infinie. Toute la machinerie commercialo/industrielle entretien pour un profit qu'elle monopolise de plus en plus cette illusoire représentation idéologique du progrès, coûte que coûte, que ce soit pour la planète ou pour ses habitants.

Toutes ces décisions sont des choix que prennent certains et que subissent les autres, toutes peuvent être inversées, toutes devraient avoir été prisent avec le consentement éclairé des populations, or les populations ont toujours été écartés (sauf de très rares et courtes exceptions) par tous les moyens possibles et imaginables, ne serait-il pas temps que cela change ?

Je sais, ceci parait inimaginable, en tout cas pour le plus grand nombre. mais est-ce plus fou que ce que nous avons fait jusque là ? Qui, censé, pourrait croire que des êtres évolués et intelligents s'auto-propulseraient de la sorte vers l'auto-destruction qui est envisageable maintenant ?

Puisque les choix qui ont entraînés cette "évolution" s'avèrent catastrophiques, il faut changer les rouages et les chaînes décisionnelles, et puisqu'il n'est pas possible d'envisager de tels changements directement au niveau planétaire, essayons de l'amorcer dans ce pays qui nous a vue naître et dont nous sommes les maillons, pour ce faire, je crois qu'il faut revoir les choses en profondeur, à la base même de notre société, c'est pour cela que je pense que notre constitution écrite par des aristocrates pour que les pouvoirs restent aux mains d'une élite instituée ou auto-proclamée soit revue et corrigée, et si nécessaire réécrite, sauf que pour parvenir à en accepter la prégnance le premier pas serait peut-être de revenir à une stricte application de celle qui nous lie actuellement, enfin qui devrait nous guider, pour déjà en retrouver le sens !

Cette vindicte dénonce une situation inacceptable, j'en partage la remise en cause, et aimerait que ce premier pas s'il devait être franchi, en augure d'autres plus radicaux encore, afin de sortir de cet engrenage mortifère.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article