Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les sous-prix de la mondialisation business ou la paupérisation esclavagiste par les prix bas.

Ici il est question maintenant d'ubérisation, un phénomène sociétal ni plus ni moins, dont les tenants et les aboutissants sont encore difficiles à vraiment percevoir. Approuvées par les usagers bien souvent, ce qui est normal puisque l'idée est bien celle là, avantager l'usager ou le consommateur, honnis par les travailleurs, qui eux sentent que la pression qu'on va exercer sur eux va être encore plus forte qu'avant. L'usager n'est-il donc pas en mesure d'être conscient et de saisir qu'en tant que tel, en acceptant cet avantage trompeurs, il va le payer chèrement en temps que maillons de la chaîne de production de bien et de services ! Alors pourquoi tolérer et souscrire à ce cadeau empoisonné ?

Après les premiers-prix, les prix sacrifiés, le low-cost, et que sais-je encore, la terrifiante politique de la baisse des prix permanente et exponentielle, trouve d'autres artifices pour emporter l'adhésion des masses et elle y parvient, tant et si bien qu'elle n'a même plus vraiment besoin de cacher ses véritables intentions, puisque la plupart en ont accepté la dépendance.

Je n'ai de cesse de dire autour de moi, ne voyez vous pas qu'en cherchant à faire baisser les prix sans cesse et en encourageant cette tendance, en la plébiscitant, c'est la paupérisation générale, votre appauvrissement personnel que vous accompagnez, que vous préparez, et que vous ratifiez ! 

Plus encore que le seul effondrement matériel qui est en branle, c'est aussi l'étiolement de l'humanité qui se joue, une forme d'auto-esclavage consenti, pour des raisons tellement égocentriques et consumériste que c'en est invraisemblable.

Vous me trouvez bien sombre, je le suis certes, mais quand la réalité se dévoile et qu'on ose la regarder telle qu'elle est, telle que l'exemple de ces organisations industrialo/commerciales comme celle décrite dans l'article qui m'inspire cet écœurement, et qui illustre la déchéance et l'ignominie de ces organisations qui volontairement se structurent méthodiquement pour parvenir à des résultats assumés, à qui donc revient la palme de la noirceur ?

Vive les prix abordables pour la consommation de masse pensez-vous !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article