Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'influence du CO2 que génère en particulier l'utilisation des matières fossiles laisse-t-elle les décideurs indifférents?

Alors que 2016 semble encore avoir battu les anciens récent records de T° de 2015 selon l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale), qui devrait donc prochainement officialiser que cette année qui se termine aura été l'année la plus chaude depuis que les relevés existent, de très surprenantes décisions sont prisent de part et d'autre de la planète!

Que dire déjà des craintes que l'on peut légitimement augurer des décisions qui vont être prisent par la futures équipe dirigeante États-Unienne, sinon quelles risquent de prendre une tournure dramatique.

Si nous n'en sommes pas encore aux faits de l'autre côté de l'Atlantique, à l'autre bout de notre continent, du côté du Pacifique par contre des décisions assez inattendues, elles, viennent d'être prisent, dont la portée ne semble pourtant pas être à la hauteur des enjeux même dans les domaines auxquels elles s'attaquent, alors qu'elles écartent les émissions de dioxyde de carbone, allez comprendre pourquoi!

Mais que dire aussi de ce que nous révèle le CAO (Corporate Europe Observatory) une ONG Bruxelloise qui, lors d'une analyse, met en évidence que la BCE (Banque centrale européenne) au travers de son programme "Quantitating easing" (Assouplissement quantitatif), investie des liquidités au travers d' un soutient financier favorisant les grands acteurs européens, par le biais de rachat d'obligations d'entreprise, qui devient alors une forme de subventions, qui plus est accordées en particulier aux grands groupes pétroliers européens?

L'exact inverse de ce qu'il faudrait faire, on est en plein brouillard!

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article