Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et malgré tout ils Lagarde l'arrogante impunité, la justice n'a plus cours côté Cour de justice de la République inique.

Je suis outré, et je ne suis pas le seul, voilà donc que je m'en vais, à ma grande surprise, tenir un discours presque identique à des politiques comme par exemple François Bayrou, qui nous explique en quoi l'instance choisie pour statuer sur cette affaire est le repère de ces pairs qui s'auto-disculpent ou s'absolvent selon les besoins ! Ce serait même la classe politique qui s'indignerait, enfin le fond de la classe, parce que pour les meilleurs élèves de cette école là, de l'injustice instituée, le silence vaudrait-il acceptation ?

Qui ne dit rien... !

À la différence de ces hommes et femmes, j'ai sans doute ceci, avoir une réelle envie que tous passent un jour devant un tribunal citoyen, car ils devraient répondre vraiment de leurs forfaitures et de leurs duplicité.

La justice n'a plus seulement deux vitesses, ce sont deux voies qu'elle empreinte maintenant, riches dignitaires de l'État ménagés ou excusés pour leur exemplarité, pauvres et gens du peuple culpabilisés et condamnés pour l'exemple.

La fontaine, qui ne buvait pas de cette eau, l'avais déjà observé " Selon que vous serrez puissant ou misérable, les jugements de cour vous ferons blanc ou noirs."

Dans la même cour déjà, à la justice il peut être fait reproche, alors pensez si c'en est en plus une autre qui à court pour les gens de la cour des grands ! 

Christine Lagarde est donc reconnue coupable de "négligence", mais si on condamne (pour la forme !) on inflige pas de punition pour une simple négligence de 404 millions d'euros, et là où n'importe quel citoyen lambda verrait sa carrière finie, sa réputation salie à tout jamais, chez ces gens là, on ne punie pas monsieur, non on ne punie pas, on efface !

C'est scandaleux, il y a bien deux poids deux mesures, et même deux peseurs selon qu'on soit protégé par des institutions que l'on a soit même constituée, ou que l'on soit un justifiable ordinaire.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article