Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'aquaponie m'intrigue, autant elle provoque une attirance indéniable, autant elle m'interroge dans certains rouages systémiques!

Superposition d'hydroponie et d'aquaculture l'aquaponie entremêle comme certaines pratiques culturales anciennes l'eau et le végétal, écartant ou supprimant la terre du processus nutritionnel.

Si donc le principe n'est pas nouveau loin de là, puisque certaine formes approchantes que l'on pourrait qualifier d'aquaponique existent depuis la haute antiquité, une version modernisée en quelque sorte point.

Elle prend déjà diverses formes, équilibre d'un éco-système très subtil, l'aquaponie cumule la nécessité de maîtriser de nombreux éléments, à commencer par  l'eau qui va en être en quelque sorte le vivier nourricier, et l'actualité est venu percuter le regard à priori bienveillant et séduit que je portais jusque là sur cette pseudo nouvelle forme de culture vivrière.

Pourquoi vous demandez-vous évidemment, si je vous dis saumon bio, est-ce que cela évoque quelque chose pour vous?

Une actualité inattendue et surprenante met sur le devant de la scène le saumon bio, et malheureusement pas pour en vanter des bienfaits auxquels pourtant normalement on pense s'attendre, non, le saumon bio serait infesté de plus de divers métaux lourds que le saumon naturel! Je garde cette "affirmation" au conditionnel, car l'expérience m'a appris à être méfiant, tout ceci peut être relativisé et conditionné prochainement, mais il n'y a sans doute pas de fumée sans feu.

Cette découverte nous rappelle et nous enseigne de toute façon plusieurs choses, la première c'est bien que si le milieu est pollué, ce qui va sans nourrir le sera aussi, plus ou moins bien sûr puisque chaque élément du substrat ne sera pas assimilé identiquement par chaque produit qui s'en repaîtra, mais tout de même il en émanera des traces, la seconde c'est que la nourriture ou l'apport qui sert à faire croître et alimente quelque produit que ce soit peut polluer et affecter celui ci, et c'est cette seconde hypothèse qui se révèle dans le cas de notre saumon bio.

S'il s'agit donc de la nourriture donnée à ces saumons, qui est la cause en quoi pourrait-elle intervenir dans l'aquaponie?

Elle le pourrait d'abord directement puisque les poissons qui sont donc là dans ce processus sont nourris, d'où un premier questionnement, avec quoi?

Mais ce n'est pas tout, l'autre condition, elle, impacte toujours aussi, et c'est là que précisément cette actualité est venu percuter le principe de l'aquaponie, en tout cas celle décrite là, lorsque l'on nous explique que tout commence avec de l'eau de pluie récupérée !!!

Mais elle est dans quel état cette eau de pluie, que contient-elle que nous abhorrerions savoir dans nos nutriments?

Le cycle naturel c'est pas tout à fait ça, lorsqu'il l'est vraiment, l'eau repasse au filtre de la terre et de toutes les interactions purificatrices!

Si donc ce "milieu" dès l'origine est potentiellement souillé, qu'advient-il des légumes et fruits qui s'en nourrissent en bout de chaîne?

La technique me semble tout à fait intéressante, mais garde à ne pas en faire par erreur un montage impropre finalement et générateur de mauvaise surprise sanitaire au bout du compte.

Ceci est une réflexion personnelle uniquement basée sur un questionnement intuitif, je n'ai aucune expertise qui me permette d'affirmer quoi que ce soit, mais ne vaut-il pas se poser les bonnes questions avant!

Si donc quelqu'un a les compétences j'aimerais bien être éclairé, je dirais même rassuré, car pour l'instant, je dois admettre que ce système finalement me laisse perplexe, sauf à garantir une eau sans aucune pollution préalable, et des poissons nourris avec des aliments sains.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article