Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Zad NDDL, Le chant des bâtons résonne encore dans le champ des bâtons.

Zad NDDL, Le chant des bâtons résonne encore dans le champ des bâtons.

Je ne me hasarderais pas à tenter de donner un comptage des bâtons, qui après avoir fait résonner le sol des chemins de la ZAD plus sec que d’ordinaire en cette saison, mais c’est bien une forêt de morceaux de bois qui n’ont rien d’impersonnels, qui s’est enraciné sur le champ des bâtons au cœur de ce territoire vivifié et animé par des habitants anciens ou nouvellement installés, permanents ou de passage.

S’ils resteront là, plantés et debout, c’est comme un bateau qui attend que son propriétaire ne revienne pour le libérer de cet ancrage provisoire et momentané.

Plantés et ancrés là comme une promesse, celle de leurs coupeurs et sculpteurs, l'engagement de les reprendre et défendre ces zones humides, prairies, fermes, potagers, vergers, talus et habitants de toutes sortes et de toutes natures, humaine, animale, végétale, défendre la vie, l'eau, le sol, contre le béton, contre les avions et ce monde, avide de détériorations, de destructions de milieux encore à peu près épargnés.

Celles et ceux qui s'imaginaient que la résistance allait s'éteindre, et que les illégitimes et trompeuses tentatives de légalisation manipulatrice anéantiraient les déterminations, il n'en est rien, sans doute même au contraire!

Cela n'augure en rien l'hypothèse d'une victoire finale, tant les puissances en oppositions sont disproportionnées, mais la démonstration est faite que deux visions du monde sont maintenant proposées, que du choix qui va être entériné va dépendre, au moins symboliquement, l'orientation du futur possible dans un cas, et d'un futur hypothéqué dans l'autre, ni plus ni moins. Deux conceptions possibles de l'avenir, l'un s'obstinant à ne voir rien d'autre que faux profits et inégale croissance absurde et à court terme pour des intérêts privés, et l'autre expérimentant coude à coude, pas à pas, un retour à de sobres mais communes exigences, l'intérêt commun, l'intérêt global.

"Le vol à sauver c'est celui des oiseaux" tel est le message que j'ai gravé sur le bâton que j'ai laissé m'attendre sur ce talus du champ des bâtons. Le retrouverais-je dans cette forêt, pas si sûr, tant il est perdu au milieu de ces bouts de bois dressés! Le mieux serait évidemment que rien ne m'oblige à aller le déterrer, mais qui pourrait le croire?

La rumeur enfle que la jungle de Calais serait prioritaire au yeux de nos gouvernants, que raser ces abris provisoires, et disperser les humains qui s'y réfugient, aurait les faveur de nos élites qui contreviennent ainsi aux valeurs les plus fondamentales et l'identité française, France terre d’accueil disait-on autrefois, France qui protège ses territoires!

Que protège donc les décideurs maintenant?

Ni les migrants ni les habitants de la ZAD ne méritent d'être chassés. Pour des raisons différentes mais symptomatiques du monde en détresse que certains veulent faire perdurer, la déraison l'emporte, mais la réalité va rattraper ce monde à l'agonie et les solutions alternatives vont s'imposer de gré ou de force, ne vaudrait-il pas mieux s'engager dans le sens de l'Histoire, plutôt que de s'arc-bouter dans des choix sans issues, sinon fatales?

Zad NDDL, Le chant des bâtons résonne encore dans le champ des bâtons.
Zad NDDL, Le chant des bâtons résonne encore dans le champ des bâtons.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article