Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Viendra-t-on à bout de l'arme atomique? Rien n'est moins sûr quand les plus gros nucléocrates sont vent debout contre une telle hypothèse!

L'interdiction des armes de destructions massives à été imposé à tous, non pas que certains ne souhaitent pas y déroger, et cherchent même à les contourner, mais elles sont officiellement proscrites, enfin pour celles classées biologiques, chimiques, mines anti-personnel et armes à sous-munitions, parce que les pays les plus puissants ont réussi à imposer ces restrictions.

Cependant il reste un type d'armes dont les retombées potentielles sont plus dangereuses encore que celles que l'on a déjà déclarées interdites, et celles ci ne le sont toujours pas, pourquoi?

Parce que ceux qui les détiennent sont aussi ceux qui s'érigent le plus souvent comme les gendarmes du monde, alors qu'ils en sont en réalité souvent les fouteurs de troubles, directement ou indirectement à l'origines de nombres de conflits et de guerres.

Plus encore que leurs armes c'est donc leurs dominations et leurs hégémonies que ces pays veulent sauvegarder à tout prix, la France fait partie de ceux ci en tant que détentrice d'armes nucléaire elle s'arc-boute pour empêcher que ces armes soient déclarées interdites, elle n'est bien sûr pas seules, en compagnie des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d'Israël, elle freine tant que possible la mise au banc de ces armes de destructions massives, armes pourtant inutilisables à moins qu'on veuille réellement en finir avec la réalité telle qu'on la connait encore aujourd'hui.

Malgré le traité de non prolifération nucléaire, les détenteurs d'armes nucléaires n'ont de cesse de perfectionner leurs armements, en contradiction totale avec les engagements signés, et la France n'est pas en reste, bien au contraire, outre que les pays détenteurs se mettent eux même en danger, et bien sûr le reste du monde avec, un autre danger guette celui des trafiquants, plus longtemps il y aura d'armes et plus longtemps elles seront susceptibles  d'arriver aux mains d'individus ou d'organisations encore plus dangereuses que certains Etats qui les possèdent en propres, ce qui ne les dispensent pas de les éradiquer, bien au contraire.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article