Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La terre est déjà tant violée, enterrons le monde qui veut continuer de l'excaver! Non l'avenir n'a pas bonne mine!

Après un bâton à Notre Dame Des Landes, c'est une croix que j'ai planté dans le sol hier du côté d'UZEL en Côte d'Armor. Là se sont réuni les premiers convaincus du péril naissant,  parmi tant d'autres, qu'augure le renouveau de la prospection minière en France. Là bas une zone humide exceptionnelle, l'une des plus importante d'Europe, ici la région considérée comme le château d'eau d'une très grande partie de la Bretagne.

 

Dans les deux cas le développement d'une vision du monde expansionniste et productiviste. Dans les deux cas, des risques incommensurables d'atteintes polluantes aux réserves d'eau potables ou non qui irriguent vitalement nos terres et la nourriture qu'elle nous prodigue. Et si je perce aussi la terre, c'est pour défendre une autre vision de l'avenir possible de ce même monde que l'on pille actuellement à raison de l'équivalent de près de deux terres en moyenne par an, une utilisation des ressources totalement absurde et insoutenable. 

Nous empruntons cette terre à nos enfants, dans quel état allons la leur rendre?

Nous sommes la première génération qui va léguer à sa descendance une terre et des conditions de vie dégradées quand jusqu'alors de générations en générations, chacun recevait en héritage le fruit d'un "progrès"! "Progrès?" Et à quel prix?

Cette croissance matérielle, certes profitable, vectrice d'une amélioration de quotidiens pénibles et laborieux pour nos ancêtres n'est pas vraiment mauvaise en soi, si tant est qu'elle eut été réfléchie et conditionnée en une vision globale mesurée! 

À celles et ceux qui accusent parfois ma génération et celle qui l'a directement précédées de boulimie consommatrice, transmise et rétrocédée en un habitus culturel, je rétorque qu'il y a une différence fondamentale entre nos parents et nous, eux ne savaient pas. Ils ignoraient les ravages et les conséquences de l'orientation "progressiste" qu'on nous présente comme la seule voie envisageable, nous, maintenant, nous savons!

Quel est maintenant le constat patent de cette aveugle croissance exponentielle et illimitée?

Nous avons presque maintenant plus de certains minerais et de certaines ressources dans nos appareillages qu'il n'en reste dans les sous-sol.

L'industrie extractive à l'instar de tous les développements technologiques n'a d'autre vision que celle de croître et faire du profit plus et plus encore, creuser toujours plus loin, plus large, plus profond, repoussant d'autant plus ses limites que les "besoins" s'étendent parce que pour produire plus il faut que les populations consomment plus, et ça pour créer des besoins ils savent faire! 

Les arguments des prospecteurs semblent infaillibles et imparables, croissance économique, emploi, nouvelles technologies, le tout repeint en vert, sauf qu'ils ne sont que mensonges et manipulations. Variscan et son monde, Variscan et les autres, n'ont d'autres objectifs que de survivre le plus longtemps possible à ce monde qu'ils détruisent eux mêmes, et pour eux la fin justifient les moyens, fussent-ils inavouables!

Face à ce pillage organisé, des citoyens, des enfants, des femmes, des hommes, à titre individuel ou au sein de diverses organisations se lèvent et s'opposent de plus en plus ouvertement, de plus en plus déterminés, pour qu'on ne finissent pas avec "des-terres-minées".

Agir local en pensant global, une approche que j'ai longtemps ignorée, mais qui s'impose à moi, de plus en plus instamment, "pas ici" ne veut pas dire qu'il faut que ce soit ailleurs, c'est là je crois que se situe la prise de conscience la plus importante et la plus efficiente qui se propage maintenant de plus en plus largement, non pas que je faisais partie de celles et ceux qui trouvent acceptable de faire supporter à d'autres ce qu'on n'accepte pas chez soi, mais parce que je prends conscience que pour changer le monde, il faut le modeler et l'influencer localement en premier lieu.

Si j'étais à UZEL hier c'est parce que ce que je participe maintenant ici, bien déterminé, au côté de personnes nouvellement rencontrées, à une lutte naissante contre un projet en cours de prospection minière ici, dans cette autre partie de la  Bretagne, non pas que nous voulions que seule la Bretagne soit épargnée, mais bien pour que ni ici ni ailleurs nous en arrivions à poursuivre de tels saccages.

"Desterresminées35" c'est une cause locale dans une vision globale, ce monde là je n'en veux plus, ce monde là je veux le dénoncer, ce monde là des industries accaparantes et surconsommatrices, n'a d'autre avenir qu'un avenir suicidaire, réduisons, partageons, recyclons, réparons, simplifions, diminuons nos consommations, sinon c'est l'avenir tout court que nous hypothéquons.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article