Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peut-on se réjouir que l'INRA plébiscite la permaculture ? Gare au détournement !

Peut-on se réjouir que l'INRA plébiscite la permaculture ? Gare au détournement !

Si le but essentiel et premier de la permaculture (pdf) était de parvenir à une productivité maximale, alors on pourrait ne rien avoir à reprocher à l'implication éventuelle d'un organisme comme l'INRA, mais, si cette facette là ne peut pas être réfutée, elle n'en est qu'une conséquence possible, en aucune manière un objectif premier.

<img alt="Ferme de Bec Hellouin" src="https://inra-dam-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/media/photo-359103-ferme-de-bec-hellouin.jpg" /><h2>Ferme de Bec Hellouin</h2><p>Etude économique d’une parcelle type de 1000 m2 au sein de la ferme de <a href="https://inra-dam-front-pad.brainsonic.com/nom-bec-hellouin.html">BEC HELLOUIN</a> (2011-2015). Contact chercheur : François Léger, UMR SAD-APT Inra AgroParisTech.</p>

En provenance du site de l'Inra

L'un des intervenants du site "+POSITIVR" dont je reçois la newsletter nous fait part de ce qu'il considère comme une bonne nouvelle," l'Inra est désormais convaincu : oui la permaculture est "rentable""

La ferme biologique du Bec Hellouin est l'objet d'une étude (observation) de l'Inra, et cette vidéo en est donc une présentation, dès la première minute, le ton est donné : productivité/rentabilité !

à 2,30 minutes tombe le "il faut être capable d'intensifier" sous ce fameux prétexte qu'à priori les rendements seraient plus faible en agriculture biologique, ce qui est fondamentalement faux, comme le savent celles et ceux qui ne confondent pas variétés anciennes nutritives, et variétés exclusivement quantitatives mais à teneur réduites goûts et nutriments.

L'objet de cette étude de l'Inra est donc clairement et exclusivement l'aspect rentabilisation en vue, qui plus est, de rémunérer un salarié, quid de la permaculture ?

Le risque n'est-il pas de voir une réorientation productiviste suggérée par ces instances, prendre le pas sur tous les autres aspects de ce type de changement de paradigme agricole et social ?

"Des travaux de modélisations croisés avec des informations venant d'autres fermes, pour réfléchir à cette question de la construction du revenu sur des très petites fermes" dixit l'interviewé qui si je ne m'abuse est donc un membre de l'Inra, il est où l'esprit de la permaculture ?

Je ne suis donc pas sûr qu'il faille se réjouir de constater cette approche quantitative et rémunératrice, qui pourrait devenir un risque plutôt qu'une reconnaissance réelle de ce type de rapport à la nature et à l'humain, mais je sais je suis quelqu'un de très suspicieux, nous verrons ce que l'avenir nous démontrera !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 03/09/2016 18:19

Belle remarque

Daniel JAGLINE djexreveur 04/09/2016 13:17

Il me semble en tout cas que la question est légitime.