Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bon allez faites pas les idiots, reconnaissez qu'ils sont perturbateurs les endocriniens, sortez de l'endoc(t)rinement !

Bon allez faites pas les idiots, reconnaissez qu'ils sont perturbateurs les endocriniens, sortez de l'endoc(t)rinement !

Je vais me permettre de sortir d'une certaine réserve de bien-pensance, pour dire que ça me fout les glandes leur doctrine, qui veut qu'on permette aux industriels de concevoir et vendre des produits sans que des batteries de tests indépendants aient pu être pratiquées, pour estimer avec un minimum d'exactitudes et à long terme leurs effets désirables et indésirables.

Et ça me met d'autant plus en rogne que non seulement du côté des concepteurs, le laxisme et le droit au secret (industriel) est total, mais qu'en plus on les défends de devoir rendre des comptes. Ces secrets leurs servent de façade légale pour masquer leurs manquements, et leurs désintérêts en ce qui concerne les conséquences des effets réels de leurs productions. A l'opposé lorsqu'il s'agit pour les lanceurs d'alertes, ou les ONG, ou les scientifiques qui dénoncent les effets pervers et destructeurs des certaines de ces créations, il leur faudrait fournir une panoplie de preuves, plus irréfutables les unes que les autres !

Temps qu'il n'y a pas un vrai scandale ou de vrais hécatombes, les études sont minimisées ou dénigrées ou passées sous silences, combien de temps encore faudra-t-il endurer cela ?

Et quand il est trop tard, quand le pire est avéré, le déni s'installe dans un premier temps, les instances d'évaluations nationales et internationales tergiversent, capable de réfuter des chercheurs ou experts indépendants, qui pratiquent pourtant des recherches plus pointues, et de meilleures qualités, faisant place ensuite à la volonté de se déresponsabiliser, et de ne pas assumer ses responsabilités de la part des concepteurs aidés en cela par des petits arrangements entre amis dans les hautes sphères et une justice, qui quand elle n'est pas tout bonnement complice, se heurte à des textes législatifs insuffisants pour faire assumer pleinement les conséquences.

Le socle de ce constat indéniable, réside dans le fait que les études parcellaires et incomplètes, sont pratiqués par ceux la même qui en sont les créateurs, les promoteurs, et les bénéficiaires, dans la très très grande majorité des cas, les informations qui servent de références pour les évaluations ou les remises en causes et recherches contradictoires, sont menées toujours avec ces mêmes données, fournies par les vendeurs eux mêmes, je suis pour ma part persuadé que le nœud fondamental réside dans cette imposture, ou pourrais-je dire posture impropre à toute impartialité.

D'autres études existent pourtant bel et bien, comme par exemple celle ci que je viens de découvrir, certaines finissent par être connues, d'autres, la plupart, restent sous silence ou cantonnées dans le milieux des scientifiques indépendants, isolées, et réfutés, par des machines juridiques érigées par les industriels et leurs comparses institutionnels, prêt à tout pour les garder dans l'ombre.

La démarche n'est pas seulement idiote, elle pourrait même aboutir à nous rendre globalement plus idiots, non plus seulement, à cause de la posture imbécile dans sa structure sociétale, qui consiste à nier volontairement certaines vérités pourtant dévoilées, mais parce que les produits eux mêmes auraient cet effet indésirable ! (Version plus complète ici)

La tendance séculaire qui voyait augmenter régulièrement l’indice d’intelligence individuelle, s'est inversée, par extension, et comme révélateur, le niveau du QI qui, même imparfait et réducteur, sert de repère et de référence pour évaluer, d'une certaine manière, nos fonctions cognitives, est en baisse, j'oserais même ajouter ce paradoxe qui se fait jour, plus nous prétendons et cherchons à rendre les machines sois-disant intelligentes, plus nous nous abêtissons, si en plus nous y mettons des ingrédients qui nous détruisent de l'intérieur, ajoutés à tout ce qui nous fait réduire l'utilisation de notre cerveau, déléguant aux machines nombres de tâches, qui jusque là nourrissaient notre progression chiffrable, qui n'en est pour moi qu'une partie visible et quantifiable de tout un univers bien plus large et incontrôlable du cerveau humain et de ses capacités, nous nous rendons plus idiot, c'est ballots quand même !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article