Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avant de sortir du pétrole, ce qui est souhaitable au plus vite, aidons à sortir du charbon immédiatement, la cause climatique le vaut bien.

Avant de sortir du pétrole, ce qui est souhaitable au plus vite, aidons à sortir du charbon immédiatement, la cause climatique le vaut bien.

Tout ce qui à trait aux matières fossiles, doit impérieusement être réévalué et diminué le plus rapidement possible, à commencer par le charbon, qui doit, je crois, être le premier élément à être proscrit totalement et maintenant, pas dans 20 ou 30 ans, ni même dans 10 ans, mais maintenant, il s'agit d'une cause mondiale, celle ci devrait être priorisée et devenir une cause commune.

Il est, je crois, indéniable, que tous les combats ne vont pas pouvoir être menées de front, avec pour tous une intensité maximale, quand bien même la volonté politique s'orientait sans retenues dans cette direction, ce qui à l'heure actuelle est en réalité encore un mythe.

Le charbon et ses émanations est remplaçable partout, c'est juste une affaire de choix politiques et industriels, concertés et accompagnés qui peuvent et doivent être fait partout, ce n'est pourtant pas le chemin pris, malgré toutes les grandes annonces, la consommation de charbon continu de croître, même si elle ralentie, mais pas assez, loin de là, le compteur tourne encore et encore !

Il va falloir réclamer à corps et à cris cet objectif, certains s'y emploi déjà, (exemple parmi bien d'autres) et je les soutiens.

La Chine notamment projette pourtant de construire un nombre considérable de centrales à charbon, l'Inde en importe de plus en plus, et que dire des Etats-Unis, à eux seul ces trois pays peuvent faire basculer et réduire à néant tous les efforts fait ailleurs, L'Europe bien que moins consommatrice à tout de même le devoir de montrer l'exemple, et de s'extraire de ce piège écologique et sanitaire, et ce d'autant plus que technologiquement nous avons tous les autres choix à disposition, c'est donc au plan mondial que quelque chose doit être fait pour qu'un consensus fort oriente tous les choix ailleurs.

Il en va ni plus ni moins que de l'avenir de l'humain sur terre, la terre elle, elle s'en remettra et établira d'autres équilibres, dont l'humain pourrait-être exclu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article