Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et si le grain de sable qui venait enrayer la machine à construire toujours plus, était qu'il allait manquer ?

Et si le grain de sable qui venait enrayer la machine à construire toujours plus, était qu'il allait manquer ?

Lorsqu'on pense en règle générale, à moins de faire partie d'une minorité informée, aux divers sujets qui alimentent les craintes de raréfaction ou de disparition des matières premières, on citera très probablement en premier le pétrole et tous ses dérivés, puis certains minerais notamment les terres rares, ou l'uranium ou encore les ressources gazières dont nous sommes encore très dépendant.

Même le charbon qui devrait rester impérativement dans le sol mais qui est tout de même encore la première source de production d'énergie, aura une fin. Malgré des réserves encore conséquentes, il viendrait à manquer, si toutefois on s'entête malgré tous les signes dévastateurs à l'employer, auquel cas, c'est peut-être notre fin qui interviendra avant !

Et puis viennent à l'esprit le manque d'eau potable qui s'étend, la diminution des terres arables qui se révèle de plus en plus, la déforestation qui même si elle est un peu ralentie, continu de progresser, l'acidification des océans, dont la montée en température fait dépérir le plancton base de toute la chaine d'alimentation marine, l'air se gorgeant de pollutions diverses, et la liste pourrait continuer, et puis il y a un élément qui ne viendrait sans doute pas à l'esprit du plus grand nombre, et pourtant !

A force de construire et construire encore, c'est le manque de sable qui pourrait devenir l'empêcheur de construire en rond !

Si cette problématique n'était donc pas une découverte pour moi, il reste que même moi, je la traîte bien peu, tant les sujets sont nombreux !

Il a fallu que je reçoive un lien par le biais d'un message de Nuit Debout Lannion, pour en reprendre conscience, et décider de redonner un éclairage à ce sujet.

La lutte du "Peuple des dunes" originel (si j'ai bien compris l'historique), n'a malheureusement pas suffit pour empêcher que les autorités octroient les permis d'exploitation dans la baie de Lannion, s'il ne s'agit là que d'une infime partie de cette sur-exploitation, elle n'en reste pas moins un sujet d'inquiétude majeur pour la population locale et les diverses conséquences.

La lutte continue :

Et si le grain de sable qui venait enrayer la machine à construire toujours plus, était qu'il allait manquer ?

On pourrait penser qu'il ne s'agit là que d'un problème locale, mais c'est le révélateur d'une situation globale très tendue en fait, tous les types de sables, ne se prêtent pas à l'utilisation qui en est faite en particulier pour toutes les construction qui demande du ciment, et c'est bien là le problème de fond.

Et si le grain de sable qui venait enrayer la machine à construire toujours plus, était qu'il allait manquer ?

Il en est même fait traffic, comme tout ce qui devient rare, Le sable est donc devenu une ressource très convoitée, dont le trafic illégal affecte tous les continents. ce ne sont pas les alternatives récentes qui changerons quoi que ce soit à cette pénurie naissante, nous sur-exploitons donc tous les éléments qui servent à entretenir cette utopie constante de la croissance infinie, dans un monde fini, qui est dans l'impossibilité de permettre de continuer ainsi plus longtemps.

Malgré tout, l'engrenage consumériste nous mène encore vers le chaos, jusqu'à quand ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article