Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'aube de l'ère migratoire, repenser le monde. Flux nécessaire VS reflux identitaire, le revers de la croissance.

A l'aube de l'ère migratoire, repenser le monde. Flux nécessaire VS reflux identitaire, le revers de la croissance.

Il y a, parmi de nombreux autres antagonismes, un total paradoxe à ce qui se vit en ces temps très troublés en terme de migrations, le sont-ils d'ailleurs, plus agités que ceux qui sont passés, et qu'envisager de ceux qui viennent, ne risquent-ils pas de l'être encore davantage, tourmentés ?

Cette schizophrénie, généralisée, tourne au conflit entre des besoins vitaux pourtant irrévocables et conciliables, et des rejets contradictoires, réfutables et destructeurs, le développement de ce contresens historique est développé par l'auteur de l'article "Migrations - Pillages et climat" qui exprime avec beaucoup plus de clarté ce que j'essai souvent de faire apparaître dans mes analyses et commentaires divers, ici et ailleurs sur les réseaux sociaux, et mes rapports directs aux autres.

Entre nécessité démographique d'un côté et climatique de l'autre, le mouvement devrait-être fluide, sans même parler de l'ouverture et l'accueil qui devrait être nôtre, or on assiste à un relent singulièrement nauséabond tout autant que dramatiquement nuisible à nos propres intérêts à long terme, qu'ils soient économiques ou humanitaires, tout concorde à rendre non seulement acceptable, mais souhaitable, l'accueil des déplacés en tout genres et de toutes directions, c'est le sens de l'Histoire, et c'est de toute façon inéluctable, à l'instar du changement climatique, s'y préparer et engager le mouvement est l'option la plus efficace pour en atténuer les difficultés, et pourtant à l'inverse les efforts se portent encore sur la fermeture et le reflux, aveugle stupidité telle une dune de sable qui tenterait d'affronter la montée de l'océan, dont le flux ne saurait être contraint et stoppé !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article