Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réchauffement climatique et baisse des ressources en eau inquiéteraient-ils plus les économistes que les politiques ?

Digne d'un paradoxe, alors qu'il est l'origine même (enfin sa structure fruit de ce que des humains ont imaginé pour posséder, s'approprier du bien et s'enrichir) du monde qui génère la situation dangereuse à tout point de vue vers laquelle nous avançons encore à grand pas, le système financier de croissance et de profit s'alarme et alerte !

Ce n'est pas la première fois, loin sans faut, que la Banque Mondiale exprime ses inquiétudes. Cela ne me rassure pas du tout, et surtout les motivations sont totalement opposées à ma propre vision de l'avenir que je voudrais voir s'amorcer, mais c'est tout de même la preuve que ce ne sont plus seulement les opposants de la croissance aveugle qui en vérifient l'inéluctabilité.

Près d'Allahabad en Inde. Rajesh Kumar Singh / AP
Près d'Allahabad en Inde. Rajesh Kumar Singh / AP

Une nouvelle fois donc, on peut se demander si les économistes mondiaux n'ont pas plus pris conscience de la gravité de la situation, c'en est alarmant, car quand on constate comment ils soutiennent encore les investissements dévastateurs, c'est vraiment le serpent qui se mort la queue !

La raréfaction des ressources en eau menace la croissance !

La voilà donc la crainte majeure, les exemples sont légions, je n'en prendrais que deux d'actualité pour donner un aperçu de ce qui déjà bouleverse le monde les zones semis-arides déjà nettement difficiles à vivre vont être parmi les plus impactées, les régions littorales, dont celles, encore plus précisément, d'embouchures de certains fleuves, comme le Delta du Mékong par exemple, sont déjà en proie à la salinité qui remonte, impact rarement évoqué et pourtant si désastreux.

Deux démonstrations de l'amplitude du stress hydrique qui va s'amplifier, pour atteindre 40% de la population mondiale,

Réchauffement climatique et baisse des ressources en eau inquiéteraient-ils plus les économistes que les politiques ?

Menace de recul de la croissance économique !

Alors que la trajectoire à l'heure actuelle, en fonction des promesses affirmées, mais dont aucune assurance ne valide l'exécution réelle, est encore estimée entre 3 et 4° d'augmentation globale de la T° du globe, on rêve encore d'un monde ou des décisions politiques et économiques majeures et drastiques permettraient hypothétiquement de s'en tenir de 1,5 ou 2° de hausse, objectif qui semble de plus en plus illusoire, et inatteignable malgré des impacts déjà catastrophiques annoncés à l'horizon 2100.

L'accès et la disponibilité de l'eau en général et potable en particulier est déjà inadmissible au regard de ce qu'il serait possible de faire pour contrer ces injustices, et pourtant la tendance va probablement inverser sa courbe de légère amélioration récente (elle n'aura pas duré longtemps) en effet d'ici 2040, les pénuries d'eau se seront étendues.

Les décisions politiques tardent pourtant dangereusement, alors que ce devrait être elles qui impulsent un mouvement planétaire urgent, les citoyens qui eux tentent de prendre les choses en mains, ne pourront, sans réel changement majeur de politique globale, agir seuls avec l'efficacité nécessaire.

Même la finance le sait maintenant, même eux comprennent, pour des raisons que je ne partage pas et ne cautionne pas, mais là n'est pas la question, qu'il n'est plus possible de tergiverser, sauf que le court terme contamine encore toutes les décisions, ce qui rend d'autant plus impérieuse la volonté politique d'agir et de favoriser tout ce qui peut réorienter tous les investissements vers de nouveaux choix.

La finance devrait être au service des orientations politiques et pas l'inverse, ce principe fondamental doit redevenir basique, et il semble que cette simple évidence soit encore incomprise de l'ensemble des décideurs politiques mondiaux, alors que tout le reste de la planète en a maintenant conscience, pas toujours pour les mêmes raisons, pas pour les mêmes objectifs, mais avec toujours plus de lucidité que les hommes politiques.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article