Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que répondre à la violence, qu'opposer au système s'imposant par domination ? S'extraire de leurs règles mais comment ?

Il y a un mois, je tentais de m'adresser aux "forces de l'ordre", conscient de n'être qu'une voix dans le désert, mais je ne pouvais me taire, toujours avec le même espoir, que nous soyons si nombreux à chercher le même objectif qu'un jour peut-être nous soyons entendu !

Un mois pendant lequel la tension n'a cessé de monter, je pourrais, à peu de chose près, écrire la même chose aujourd'hui, avec tout de même une différence majeure, et une approche quelque peu différente, pour une raison très importante, même fondamentale, qui tient à la responsabilité des 'forces de l'ordre" dans la forme qu'on pris les événements, en effet, il est maintenant indéniablement avéré, que les ordres d'en haut, sont clairement données pour volontairement favoriser l'expression violente de celles et ceux qui librement ou manipulés par quelques volontés aux objectifs divers, s'adonnent à l'affrontement avec les forces de sécurité, et s'en prennent aux biens publics ou privés.

En effet, il n'est plus possible d'ignorer, qu'un choix clair à été fait de laisser agir "des casseurs" à dessein, avec bien évidemment une arrière pensée dont il n'est, à mon sens, pas difficile de comprendre la finalité, décrédibiliser et discréditer les opposants à la loi travail en général, quel qu'ils soient, les médias aux ordres ont accompli avec beaucoup de zèle leur part pour monter en épingle cette violence et par la même offrir une tribune et une audience à celles (sous réserves car il me semble que la gente féminine soit en fait absente de ces groupuscules, en tout cas sur le terrain !) et ceux qui la propagent.

Il me semble que comme il y a de nombreuses tendances différentes parmi les opposants, il y a aussi des manières diverses de tomber dans l'exécution de la violence physique et de la dégradation, conséquence et légitime défense pour certains, aspiration et but pour d'autres, placer les deux dans la même illégitimité est donc créer un amalgame trompeur.

Ceci étant dit, les uns comme les autres participent à la construction d'un contexte défavorable à l'acceptation populaire du mouvement d'opposition, c'est cruel, et injuste à plus d'un titre, parce que la violence sourde de l'État et des institutions elle est sous estimée et ignorée, j'en suis non seulement conscient, que j'en témoigne dès qu'il m'est possible de le faire quand cela me semble nécessaire, comme c'est le cas en ce moment, toujours est-il que je crois sincèrement que répondre par la violence à la violence n'est pas une bonne solution, c'est se faire prendre au piège, s'installer sois même dans une forme de combat inadéquat, et qui plus est contre-productif.

Notre détermination peut et devrait prendre d'autres formes, c'est d'ailleurs ce que parvient à faire l'immense majorité de celles et ceux qui s'opposent. Cette lutte oh combien légitime, se trouve assombrie et mise en cause uniquement parce qu'elle prend un forme violente au yeux d'une grande part de la population, ce dont on ne peut se défendre, tant les exemples ont été mis sur le devant de la scène, certains scénarisés, et orchestrés d'ailleurs comme on le sait, sauf qu'il n'y a pas d'argument recevable aux yeux de nos concitoyens pour justifier cela.

J'appel donc à cesser cette violence et ces dégradations, car elles ne mènent à rien d'autre qu'à rendre service à nos détracteurs, parce que la violence engendre la violence, parce que le monde auquel nous aspirons ne peut se bâtir sur de telles fondations, nous revendiquons un monde de justice, d'équité, de partage, nous condamnons la violence du système ultra-libéral et financiarisé qui est à l'opposé de cela, serait-ce pour le remplacer par une autre violence ? Ce n'est pas ce que je défends pour ma part en tout cas, à cette violence opposons des idées, des exemples, des initiatives, de l'opposition certes, ferme, mais pacifiée et pacifique, afin qu'elle encourage à en embrasser les espoirs plutôt que d'engendrer et répandre l'indignation et le rejet.

Que répondre à la violence, qu'opposer au système s'imposant par domination ? S'extraire de leurs règles mais comment ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article