Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Numérique, dématérialisation des outils pour un meilleur des mondes, vers la connexion surveillée total(e)(itaire).

Numérique, dématérialisation des outils pour un meilleur des mondes, vers la connexion surveillée total(e)(itaire).

Le numérique n'est qu'un outil, comme la monnaie le fut à l'origine, un simple outil d'échange, dont les services recèlent autant d'atouts qu'ils ne comportent de dangers.

Comme tous les systèmes il n'est intrinsèquement ni bon ni mauvais, tout va dépendre de pourquoi et de comment il va être utilisé, le rapprochement le plus significatif qui me vient à l'esprit pourrait-être la fission nucléaire, si sa version"civile" "positive" n'était aussi désastreuse à cause des grands dangers qu'elle engendrent aussi, mais en l'opposant à son pendant bombe atomique on dresse tout de même assez nettement, au moins dans les objectifs, des utilisations diamétralement opposées. Bon je vous le concède cet exemple n'est pas optimum, dans le sens ou ses deux emplois peuvent être aussi néfastes.

Peut-être alors rapprocher cela de la manipulation génétique, serait plus judicieux, thématique qui permet sans doute de mieux mettre en évidence les opposés possibles, les si bénéfiques ou les si maléfiques destinations envisageables ! Je vous laisse extrapoler vous même, faîte travailler votre imagination.

La liste des avantages, des simplifications, des opportunités que le numérique permet est longue, je suis le premier à le reconnaître et à en jouir, l'ordinateur et internet ont bouleversé ma vie, je dois l'admettre, les applications sont nombreuses, la miniaturisation des supports numériques, pour l'audio et la vidéo par exemple me sied à merveille pouvoir transporter aussi facilement une quantité phénoménale de musique est un régal pour moi musico/dépendant, la dématérialisation des moyens de paiements, facilite bien des choses, etc etc, ok ok mais...!!!

Je visionnais récemment un film ou une série, je ne suis pas sûr, je me demande si ce n'était pas un épisode de "Game of Thrones" dans lequel l'un des personnage disait à peu près ceci : ce qui est important dans un phrase est ce qui arrive après le "mais" ! Ca mérite d'être médité.

La connexion, ce lien vers la toile, peut se transformer en piège fatal, tous ces outils numériques, qui s'interconnectent et nous relient s'ils sont utilisés avec de mauvaises intentions peuvent devenir un traquenard inévitable et imparable.

Un avenir possible s'esquisse, encore à peine perceptible pour beaucoup et rendu trompeusement souhaitable par la publicité, les médias, les affairistes, les institutions, au point qu'il est espéré par le plus grand nombre, celui de la connexion permanente, pouvoir être en tout temps et en tout lieu joignable, connecté, ....mais en contre-partie détectable et sous surveillance possible !

Est-il besoin de rappeler les projections futuristes qu'on pu imaginer, cauchemarder, insinuer, certains auteurs ou réalisateurs, il me semble que non, à moins que certains jeunes n'aient pas vu les pires scénarios envisagés, tels "1984" ou "Le meilleurs des mondes" ou Minority report", ou encore "Matrix" mais dans une moindre mesure, pour ne citer que les plus connus.

La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences d'une démocratie, une prison sans les murs dont les prisonniers ne songeraient plus à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude.

Aldous HUXLEY dans "Le meilleur des mondes"

Numérique, dématérialisation des outils pour un meilleur des mondes, vers la connexion surveillée total(e)(itaire).

La course à la dématérialisation est lancée, simplification pour notre bien nous dit-on, notre tranquillité, notre sécurité même !

GPS pour savoir toujours où vous êtes ! Au profit de qui ?

Caméra par ci caméra par là, au cas ou vous auriez quelque chose à vous reprocher, bon ça va je sais vous n'avez rien à vous reprocher ! Oui, en fonctions des règles morales, civiques et collectives actuelles, mais si ces préceptes venaient à changer ?

Cartes à puces, bancaire ou autres, bientôt puces RFID, externe pour nous apprivoiser, mais dans un second temps interne à terme !

On avance, on avance, Valérie Pécresse Présidente d'Ile de France instaure le titre de transport à puce, fini les tickets de métro, fini l'incognito dans le déplacement, petit pas dans la surveillance, grand pas dans l'acceptation d'être sous surveillance !

Il vous reste de l'argent en poche ? Savourez en la texture, la matérialité palpable et difficilement soustraite, vous n'avez jamais encore froissé de billet de 500€, alors peut-être devriez vous oubliez vite ce rêve, dans la chasse à l'argent liquide, il va être le premier sacrifié, oh pour la bonne cause, contrer et empêcher les truands, les malfrats, la pègres, les terroristes, ah oui et peut-être un peu aussi les évasions fiscales, enfin vous voyez, les criminels en tout genre.

Les banques et les gouvernements veulent en finir avec l'argent liquide, parce que l'argent liquide ça permet encore un petit peu de se frayer un chemin tortueux hors du système, hors de contrôle !

Numérique, dématérialisation des outils pour un meilleur des mondes, vers la connexion surveillée total(e)(itaire).

Plus aucune transaction hors contrôle bancaire, aucun échappatoire au système, d'aucun craignent qu'on puisse aussi imaginer que cela permettrait, dans le pire des scénarios, au système bancaire de s'emparer de tout nos avoir en cas de besoins, enfin de leur besoin, cela va de soit, et je ne suis pas loin de le penser également, il suffit de voir ce qui s'est passé pour les Chypriotes et les Grecs, drame qu'on réussi à éviter en partie les Islandais, drame qui se prépare pour une grande partie de l'Europe !

Il y a longtemps que je pensais aborder ce sujet mais je repoussais cette éventualité, car il n'est pas simple à amener, un article lu ce jour m'a fait franchir le pas, il n'émane pas d'un des sites subversifs auxquels ont pourrait penser à priori, il propose l'interprétation d'un économiste qui en conclusion de son analyse dit ceci à propos de l'imposition des comportements : "Dans la société numérique de contrôle, c'est l'efficience économique qui les oriente" y aurait-il là l'une des facettes de ce qui justifie la soif grandissantes d'avoirs économiques exorbitants, qui s'empare des assoiffés de pouvoir et de domination, afin de s'extirper à l'univers de contrôle qu'ils participent à mettre en place pour tous nous astreindre, et nous museler ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article