Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les élites décitionnelles se laissent, à moins que ce ne soit de l'auto-lobbytomisation, du pouvoir qui rend fou !

Nous sommes nombreux, enfin tout est relatif, à regarder aux sommet des États, et à accuser, à raison selon moi, les chefs d’États pour de nombreuses décisions qui contreviennent aux orientations que nous voudrions voir prisent.

Si ce fait est incontestable, ce qui l'est tout autant, c'est que de nombreuses décisions sont prisent par d'autres relais de représentation, ce qui jusque là est normal puisque c'est le modèle représentatif qui est prédominant sur la majeure partie de la planète, mais ceci est d'une grande perversité, puisque les représentants élus des citoyens ne respectent pas leur rôle et leurs engagements, ils considèrent à tort ou à raison, selon la vision de la représentation démocratique que l'on a, que leur mandat leur octroie un blanc-seing et leur garantit une totale liberté de se désolidariser de l'opinion publique que plus personne ne questionne. Sauf que, au niveau européen, c'est encore bien pire, les acteurs décisionnels, sont de plus en plus souvent adémocratiques, même au sens dénaturé de celle ci, ils ne sont en aucune manière élus par qui que ce soit, ce qui est totalement injustifiable. Il n'est donc pas étonnant que les choix de ces décideurs n'aient rien en commun avec les orientations citoyennes, puisque ce qu'ils représentent et ceux qu'ils représentent, sont et ont des intérêts tout autres, économiques et juridiques, corporatistes et privés, etc etc.

Ce qui valide et cautionne cette situation teint au fait, que ce sont nos "pseudos-représentant" eux mêmes qui se sont défaussés de leur prérogatives, pour des raisons aussi diverses que contraires à toute logique démocratique, ce sont les "pseudos-représentants" des populations, qui ont eux mêmes crées et légalisés des commissions, des bureaux, des conseils, etc auxquels ont été transférés des droits qu'ils ne devraient avoir en aucune manière.

Les députés européens et les présidents d'Etats européens devraient être les seuls à prendre les décisions, or dans de nombreux cas, ce sont des acteurs non élus, qui le font, ceux là n'ont directement aucun compte à rendre aux peuples, ce sont donc à nos députés européens que nous pouvons seuls faire porter la responsabilité de ces choix.

Ce qui m'a inspiré cette réflexion, tient au message qu'a laissé sur le net Nicole Ferroni.

Les élites décitionnelles se laissent, à moins que ce ne soit de l'auto-lobbytomisation, du pouvoir qui rend fou !

On sait donc maintenant pour qui ne plus voter, sauf que cela ne changerait rien puisque ceux qui décident réellement ne sont plus ceux la !

Une autre décision irresponsable à été prise ces derniers jours aussi, elle concerne l'utilisation du glyphosate, le parlement européen demande donc la reconduction pour 7 ans, au lieu des quinze normalement possibles réglementairement, soit un choix qui ne se préoccupe que des intérêts privés, faisant fi de l'intérêt général.

L'action des lobbies déjà prégnante au niveau des eurodéputés, qui eux seraient en principe tenu pour responsable de tenir compte de l'opinion de celles et ceux qui leurs ont donné mandat, devient encore plus efficace, lorsqu'il s'agit de convaincre des décideurs qui n'ont de compte à rendre à personne, j'aurais aimé utiliser ce nouveau concept de "lobbytomisation" que j'avais déjà envisagé, Nicole Ferroni m'a devancé, et c'est tant mieux, cela aura beaucoup plus de porté, enfin si j'ose dire, parce que le résultat invalide cet espoir.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article