Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cancer du système de santé, ou l'objectif de profits primant sur l'objectif sanitaire.

Soigner est devenu un business lucratif, ravageur et mortifère, l'industrie du médicament et d'une certaine forme de médecine, est devenu un cancer sociétal, entendons nous bien, je ne fait pas d'amalgame entre certains médecins généralistes, ou spécialisés, dont les motivations sont restées déontologiquement acceptables, ni entre tous les systèmes de santé partout sur la planètes, car il y a des disparités inconcevables dans ce domaine comme dans bien d'autres, selon que l'on soit du nord ou du sud, occidental ou pas, il parait que les grandes firmes industrielles et laboratoires du médicament affirment que les différences de pouvoirs d'achat justifieraient les écarts de prix pratiqués sur la planète pour leurs molécules, ainsi à l'exemple du cas évoqué à 11 minutes 15 secondes lors du journal TV de France 2 hier, il serait justifié (au pire sans doute, enfin j'espère !) un facteur de 70 fois plus cher pour un médicament anti hépatite C entre le Bangladesh et la France, pas facile de vérifier si une telle affirmation est tenable, j'ai tenté de m'approcher de la vérité en faisant une recherche comparative non approfondie, mais permettant tout de même de se faire une idée, pour le Bangladesh les données que j'ai trouvée concerne l'année 2012, ce n'est pas si loin, et vous le verrez, même avec le quasi doublement du salaire minimum intervenu en 2013 suite à la catastrophe du Rana plaza, le résultat est révélateur. J'ai donc également récupéré des chiffres pour la France en 2012, afin de comparer au plus juste, le salaire moyen Bangladais de 70 Dollars soit 61.63 € ce jour, nous porterait par un facteur 70 à un salaire moyen de 4314.10 €, or nous constatons que ce salaire moyen réel en France n'est que de 2410 €, le facteur de 70 entre le prix pratiqué au Bangladesh et celui pratiqué en France ne peux donc pas reposer sur cette théorie, sinon en gros le prix pratiqué en France devrait être environ 80% moins cher, en simplifiant.

Ceci pour mettre en évidence l'énormité des mensonges que pratiquent ces grands et petits laboratoires de l'industrie pharmaceutique, car ils viennent s'ajouter à d'autres encore bien plus scandaleux, on peut citer le cas des médicaments placébos dont l'action autrefois admise et supposée est remise en cause, autre forme honteuse de profit indus, mais le plus grave n'est pas encore là, le pire étant que nombre de médicaments sont eux même le vecteur de ce qui va vous rendre malade plus tard !

La prolifération de certaines maladies ou formes d'atteintes à la santé, telles les maladies chroniques qui s'étendent, ne peut pas être occultée par l'action positive à court terme de la pharmacopée chimique, les allergies, les affaiblissements du système de défense immunitaire, et les formes diverses et variées de cancers, ne font qu'empirer, le cas du cancer fait l'actualité et c'est ce qui m'a amené à ce billet. L'une des particularité de la France, qui en a pléthore, et beaucoup sont dramatiques, est d'être l'un des pays où les dépenses pour "la santé" sont les plus élevées.

On a donc déjà vu que le coût des médicament en était une cause, on sait également que nombres d'entre-eux n'ont guère d'utilité, quand ils ne s"avèrent pas nocifs et contreproductifs à long terme, l'industrie pharmaceutique use de stratagèmes et de duplicité pour inculquer et influencer dès leurs études les futurs médecins à l'usage intensif de leurs produits, car pour qu'elle gagne de l'argent il faut qu'elle vende, et pour qu'elle vende, il faut ....des malades d'une part, et des médecins qui pensent soigner d'autre part !

Dans le domaine de la santé comme partout ailleurs, on en est arrivé à une situation, ou il faut renouveler régulièrement sa gamme de produits, il y a sans doute de vrais avancées justifiants certains nouveaux médicaments, ce n'est pas toujours le cas, loin s'en faut, mais cette nécessité induit en parallèle une autre tendance, celle de réévaluer toujours à la hausse ces nouveautés, à tel point qu'on en arrive donc à des énormités inacceptables.

Les coûts de la R&D baissent, et pourtant les prix de médicaments explosent, c'est en particulier vrai pour les médicaments anti-cancers, à tel point que les médecins eux-mêmes dénoncent maintenant ouvertement l'ignominie des laboratoires.

L'appel de ces 110 signataires sera-t-il entendu, rien n'est moins sûr, et si je les soutiens dans cette démarche, il est essentiel de rappeler, que notre première médication c'est notre manière de nous alimenter, que les médicaments, ne devraient être qu'un dernier recours ultime, que nombre de médicaments ne soignent que des effets alors qu'il faut s'attaquer aux causes, que les causes sont pour la plupart liées à notre mode de vie sédentaire, à la dégradation de notre environnement, aux pollutions diverses et variées que nous générons, et que c'est donc un autre argument pour enjoindre et exhorter à revoir nos styles de vie, à plus de simplicité, mais ça c'est tout un programme !

En attendant :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article