Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'évasion fiscale ou le vol fondamental organisé, L'argent élevée au rang de divinité à crée des terroristes monétaires, leurs profits évadés, c'est la mort répandue.

Je ne vais pas m'étendre sur ce sujet, mais avec cette nouvelle affaire, ou devrais-je dire cette somme d'affaires de vols organisés, je ne pouvais pas ne pas l'aborder même brièvement.

Ce qu'il faut bien comprendre c'est l'infinie monstruosité que représente ce retrait du système financier d'une partie des fausses richesses accumulées et que certains s'accaparent, j’essaie vainement de trouver une image simple qui pourrait rendre compréhensible ce qui se passe, c'est un peu comme si un agriculteur qui malgré la nécessité prégnante de produire une quantité de récolte constante pour la communauté, soustrayait lui même une partie des terres afin de l'accaparer à sa seule intention, je sais la comparaison est faible, insuffisante, imaginez alors un boulanger qui vendrait ses baguettes de 100 gr mais retirerait de sa patte une quantité pour se faire des petits pains personnels tout en prétendant vendre une baguette intacte, toujours aussi insuffisant, ou alors c'est comme si vous ayez un salaire à hauteur de 25 000€/an et que vous en soustrayiez une partie dans une autre banque pour ne déclarer que 20 000€/an, on chauffe là, ça vous parle peut-être un peu plus !

Le pire dans tout cela c'est qu'il est certain que la plupart d'entre nous considérons cela comme recevable, acceptable de nous garantir une cagnotte personnelle que nous évitons de soumettre à l'imposition si on nous en offre la possibilité, outre toutes les techniques légales de soustraction à l’impôt, existe toute une panoplie de stratagèmes fiscaux, ces soustractions qui pour certaines sont qualifiées d'optimisations tant qu'elles restent légales ou à la limite de la légalité, mais nombreux sont ceux qui franchissent cette frontière de la légalité, ou inventent des artifices, de tromperies, pour dissimuler des richesses, parfois obtenues tout aussi illégalement.

Des noms apparaissent sur ces listes qui vont personnaliser ces évasions fiscales, je voudrais insister sur une chose, sans avoir aucunement l'intention de disculper ces individus, ce qu'il faut condamner fondamentalement c'est le système, les hommes qui en usent et en abusent, ne peuvent le faire que parce que c'est possible, que parce que la possibilité leur en est données, ce à quoi il va falloir s'attaquer vraiment au delà des voleurs, c'est la possibilité de trouver des paradis fiscaux qui permettent ces évasions, ne nous trompons pas !

S'il est possible de tricher il y aura toujours des tricheurs, il y aura même toujours des tricheurs qui inventerons des manières de tricher, notre ennemi c'est la finance et tous les subterfuges que l'on laisse s'installer.

La lutte contre les paradis fiscaux, qui doit selon moi s'accompagner de la fin de la domination des banques et du système monétaire actuel, qui est devenu totalement virtuel, avec la lutte contre le changement climatique, et la surconsommation des ressources naturelles et celle contre la déliquescence/dévoiement des démocraties, sont les trois piliers du combat de fond qui nous attend, et qu'il va nous falloir mener faute de quoi, c'est le chaos qui nous attend.

Il semble qu'en France ce soit "Le Monde" et "France 2" qui aient participé étroitement à l'enquête "Panama papers", toutes les révélations auront cette même source, dont l'origine est encore incertaine semble-t-il, ce qui sera différencié, ce sera l'interprétation ou la traduction qu'on en fera, et surtout les pistes d'actions qui en découleront, si avec ces nouvelles révélations, la lutte contre les évasions fiscales dont les paradis fiscaux ne sont que les réceptacles, ne devient pas une cause mondiale, alors la fin est réellement proche.

L'évasion fiscale ou le vol fondamental organisé, L'argent élevée au rang de divinité à crée des terroristes monétaires, leurs profits évadés, c'est la mort répandue.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article