Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le rôle de l'école est-il de libérer l'esprit ou de le cadrer ? Partenariat (et)(ou) formatage ?

Le rôle de l'école est-il de libérer l'esprit ou de le cadrer ? Partenariat (et)(ou) formatage ?

Quel est le rôle de l'école ?

Des réponses que l'on cautionne à cette question dépendent toutes les acceptations ou tous les refus qui vont se faire jour pour chacun d'entre nous.

Pour ma part l'école devrait apprendre à être en mesure d'être libre et conscient, autonome et responsable, individuellement apte à s'inscrire dans la collectivité, avec les connaissances individuelles nécessaires.

Je ne partage donc pas l'encouragement compétitif qui s'y est scindé au fil des évolutions, considérant qu'une approche coopérative prépare mieux à la vie sociale, ce qui détermine fondamentalement l'approche que j'ai de ce que devrait-être l'école bien évidemment.

Société de consommation oblige, l'éducation nationale en est arrivé à for(mat)er des aspirants à des filières ou des métiers à forte croissance, leitmotiv à la fois individuel, où le plan de carrière surpasse le plan de vie, et collectif, en vue de fournir de la chair à consommer/produire, pour que la machine consumériste ne s'enraille pas. C'est en tout cas ce qu'elle voudrait réussir, mais même cet objectif là n'est pas atteint, il suffit de faire le constat des nombreux échecs, et scolaires, et en terme de préparation à la vie active, pour en être convaincu.

Loin de préparer l'individu à la libre pensée, de lui fournir les fondements d'un libre arbitre, la volonté de cadrage de plus en plus évidente, réduit l'élève au statut de recrutable compétiteur, et de consommateur patenté.

Tous les moyens sont bon pour parvenir à ce résultat, je m'étais déjà insurgé lorsque je découvrais quel type de partenariat l'éducation nationale contractait, et mon indignation ne retombe pas, lorsque je constate, que ce type d'association s'étend, et surtout fait preuve d'orientations en totale contradiction avec les engagements politiques affichés et pourtant confirmés à plusieurs reprises, mais ça c'était avant, une trahison de plus à ajouter à la déjà longue liste, des antagonismes patent.

Depuis 2013 déjà la tendance s'est inversée, alors que les textes de références eux n'ont pas bougés, c'est maintenant à "microsoft" que l'état se lie pour "numériser" l'esprit de nos enfants, le plus important n'est sûrement pas cet aspect réglementaire, même si c'est celui que dénonce un collectif d'association et des entreprises du numérique, le danger est bien plus profond que cela, outre l'aspect légal, c'est toute la conception de la structure mentale de nos enfants qui est en jeu, et je pèse mes mots. Je n'ai rien pour étayer une telle affirmation, à part mon ressentiment, du côté des syndicats par exemple, l'instauration d'un tel sponsoring, est dénoncée, mais là aussi pour des raisons plus structurelles qu'éducative mais ce ne sont pas celles que je redoute le plus, pour ma part !

Le rôle de l'école est-il de libérer l'esprit ou de le cadrer ? Partenariat (et)(ou) formatage ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article