Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aimer la vie aiderait à vivre mieux et vieux, sauf accident ou mort prématurée. Qui ne savait pas ça ?

Aimer la vie aiderait à vivre mieux et vieux, sauf accident ou mort prématurée. Qui ne savait pas ça ?

Il faut aimer la vie, l'aimer même si......

Et là on pourrait commencer une liste longue comme une éternité..., ça c'est moi, le pessimiste notoire qui ne peut qu'avouer son extrême tiraillement existentiel, qui le dit.

Et puis il y a celles et ceux qui ont une liste tout aussi longue, et même plus, pour l'aimer et la chérir, et c'est grâce à eux qu'elle trouve encore grâce à mes yeux malgré tout, grâce à celles et ceux qui démontrent que la vie recèle des merveilles et des merveilleuses(eux) qui la rendent désirable .

Qu'est-ce que j'aimerais l'aimer sans retenue et pleinement, surtout si cet amour était récompensé par le plaisir d'en profiter plus encore, mais je me sais défaillant de ce point de vue là et ce n'est pas un choix, c'est un fardeau.

Le titre encourageant qui m'a invité à lire l'article qui m'a incité à ce billet m'a finalement découragé alors que la perspective d'une stimulation en était à l'origine, encore un espoir déçu !

L'altruisme et la propension à l'empathie, dont je partage la réalité dans mes veines, et dans mes tripes me pèse et m'angoisse plus qu'ils ne favorise un bien-être amoureux envers l'existence, alors quand une affirmation comme "L'altruisme c'est bon pour la santé" croise mon regard, une lueur jaillit, une espérance inenvisagée se dessine, au moins je n'aurais pas mal pour rien !

Mais voilà, si la démonstration par des études, dont peu avaient je pense besoin pour le savoir, est faite et étayée qu'aimer la vie la rendait plus plaisante et aussi possiblement plus longues, la lueur d'espoir qui m'avait envahie, s'est rapidement éteinte à la lecture du développement de l'article, l'altruisme ne garanti en rien un tel résultat, en tout cas rien ne le prouve vraiment, du coup je ne vivrais sans doute pas si longtemps que ceux qui aiment et goutent la vie pleinement mais finalement ce n'est surement pas plus mal comme ça, la souffrance et l'anxiété me pèserons moins longtemps.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article