Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme une envie d'changer d'air, reprendre une saine respiration, mais où aller ?

Le niveau quasi général de contamination de l'air par divers polluants, a amener l'OMS depuis déjà plus de deux ans, et les choses ne ce sont pas arrangée depuis, bien au contraire, à classer l'air de cancérigène, pas partout bien sûr, mais cela s'étend inexorablement.

 

Si l'on n'en est pas vraiment conscient, et que l'on a pas vraiment cherché à s'informer, on pourrait bien sûr penser naïvement que c'est en sortant de chez soi, en allant vers la ville pour ceux qui habitent encore en milieu rural, qu'on s'expose le plus à embrumer nos poumons, alors il s'agit d'une erreur dénoncée également, c'est souvent dans sa propre maison qu'on est le plus contaminé !

Favoriser la possible apparition de cancer, n'est malheureusement pas la seule atteinte sanitaire, qu'on impute à cette pollution athmosphérique, l'augmentation des maladies et syndromes respiratoires, n'a même pas besoin d'être commenté, par contre, il est moins évident d'imaginer qu'elle aurait aussi une incidence sur les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, même si cela est assez logique pour celle et ceux qui suivent de près les évolutions des recherches et études récentes, et que dire des 7 millions de mort prématurées imputée sur le plan mondial, une forme de génocide moderne.

Hier soir était diffusé un documentaire "Irrespirable" que je n'ai pas regardé, mais qu'il sera possible de visionner sur le service de rediffusion d'Arte. Celui ci fait un point sur cette problématique mondiale, mais j'imagine qu'il n'évoque peut-être pas cette dernière découverte, pas plus qu'il ne mentionne sans doute la sortie d'un rapport de la Cours des Comptes, qui sonne l'alarme.

La politique Française, pour ne parler que de celle là, n'est absoluement pas en cohérence avec les engagements et surtout l'ampleur et l'étendue du danger.

Parmi les éléments qui m'ont amené à ce sujet, un article sur une toute autre thématique mais dont les arguments m'ont semblé digne de réflexion, va trouver sa place ici, aussi surprenant que cela va vous paraître dans un premier temps, si vous prenez le temps de le lire,(Ce que je vous conseille, mais peut-être après être allé au bout de ce billet, pour ne pas vous dispercer) car il sort (ou pas !) de cette problématique propre, mais sa conclusion nous ramène directement à ce propos, l'auteur rappelle que la pollution de l'air est un problème majeur, à élever à l'état d'urgence sanitaire, même si l'auteur ne le dit pas en ces termes.

Il se pourrait que ce post soit le premier d'une suite possible sur le rappel des tas d'urgences que nos gouvernants feraient bien de traîter, avec si possible une détermination aussi farouche, et tenace, mais plus saine, et équilibrée, qu'il met en ce moment à détruire, plutôt qu'à construire, à honorer, plutôt qu'à destituer, à défendre, plutôt qu'à accuser, à pacifier, plutôt qu'à guerroyer, à souder, plutôt qu'à dissoudre, à liberer, plutôt qu'à condamner.

Cela nous donnerait peut-être un peu d'air, le second souffle d'une meilleure respiration citoyenne et républicaine !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article