Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Notre environnement nous concerne, le droit d'en disposer ne doit pas nous être soustrait, la Convention d'Aarhus est bafouée.

La Convention d'Aarhus est l'un des thèmes sur lequel je reviens de temps à autre, ce n'est guère l'actualité qui me le permet, tant ces dispositions sont tues et ignorées, à croire que même les défenseurs de l'environnement sont réticents à s'y référer pour faire évoluer les choses, ce n'est donc pas la première fois que je m'en étonne :

Une nouvelle fois donc, j'aborde ce thème, sauf que pour le coup, ce n'est pas seulement la promotion de ces orientations qui me motive, mais la défense de leur maintien en possible application. En cause, le constat que je ne suis pas le seul à faire de la dilapidation de la portée de ces textes et du possible usage qui pourrait en être fait si tant est qu'on décide de la brandir comme étendard !

La démocratie environnementale, au même titre que le démocratie tout court, n'est donc pas pour demain, il y a pourtant là j'en suis convaincu un outils formidable, je le redis, encore faudrait-il s'en emparer avant qu'il n'ait été complètement vidé de sa substance.

Le champs des possible qu'ouvre cette Convention est donc déjà rogné, amoindri, comment se peut-il qu'on ne défende pas plus ce qui pourtant pourrait être une basse solide pour revendiquer le droit à participer très étroitement aux décisions, aux choix environnementaux qui déterminent notre cadre de vie, je n'en reviens toujours pas !

Il doit vraiment y avoir quelques chose qui me dépasse dans cette histoire, me ferais-je des illusions quand à la portée de ces textes, tout semble porter à croire que oui, sinon, je ne conçois pas qu'on puisse si peu l'invoquer !

Notre environnement nous concerne, le droit d'en disposer ne doit pas nous être soustrait, la Convention d'Aarhus est bafouée.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article