Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récupération et appropriation systémique du système, irrémédiablement capté par la voracité d'une minorité.

L'intérêt de plus en plus marqué que je porte à l'évolution de l'humanité d'une manière globale, m'oblige à la regarder au travers de différents prismes, conscient de n'en saisir qu'une infime parcelle de mon observatoire restreint sur tous les plans, physique, intellectuel, et même spirituel si tant est que cette dimension là existe vraiment, (oh là là ou vais-je ?).

Je suis, sur un plan global, à la fois subjugué, émerveillé, décontenancé, catastrophé, découragé, indigné par le développement des caractéristiques si antagonistes, contraires, paradoxales que peuvent déployer les humains, j'entrevois comme unique espoir qu'elles soient complémentaires, et s'articulent en un dessein impalpable encore,... Ne serait-ce pas là admettre une trame, un objectif, une destiné, alors à moins d'envisager l'effet d'une conscience collective, qui déterminerait et canaliserait l'ensemble des pièces d'un puzzle en vue de la construction finale que chaque pièce séparément ne permet pas d'entrevoir, (pourquoi pas ? ...Mais sans matrice... !?) il n'y aurait dans ce cas là aucune autre possibilité que celle d'admettre une volonté, autre, extérieure,... spirituelle, divine, appelez là comme vous voulez, hors cela ne me convainc pas ......encore peut-être !

Tout est-il donc aléatoire et hasardeux, d'une manière contradictoire, cette appréhension là ne me convainc pas vraiment non plus, la peur de l'inutilité fondamentale, de la vanité essentielle, peut-être, tout ça pour rien ! (oh là là ou suis-je ?)

Reste une possibilité, rien n'est écrit, tout est à construire, et les possibles évoluent constamment en fonction des choix qui sont fait sans que rien ne détermine quoi que ce soit par avance, par définition, par détermination, auquel cas, chacun de nos choix, chacune de nos décisions implique une immense responsabilité, ce qui pour le moment me semble le plus vraisemblable.

En attendant de sortir un jour (ou pas !) de cette ambiguïté, de cette antagonique imperception, je ne vois pas d'autre choix pour continuer de vivre que de m'inscrire dans une démarche de construction, et d'encouragement à développer une coopération humaine en vue d'une idéale et peut-être utopique évolution salutaire, afin que, si tout cela devait conduire à une transcendance encore difficilement perceptible, toutes et tous puissent en être bénéficiaire. (oh là là dans quel état j'erre ?)

Pour l'heure, bien plus près de ces considération qu'il ne peut y paraître de prime abord, c'est l'accaparement globale, des richesses, des pouvoirs, des possibles, des idées par une catégorie auto-instituée d'humains s'élevant artificiellement mais avec une grande efficacité au dessus du reste des mortels, qui se dessine.

Non contant de nous maintenir physiquement et psychologiquement sous une domination par le pouvoir de l'argent, qu'ils ont réussi à rendre but ultime, alors qu'il devrait être un moyen au service du bien être global, les voilà qui s'en prennent à nos esprit, par tous les moyens, y compris les plus vils, et les plus manichéens.

La récupération et la réappropriation de la quasi totalité des découvertes techniques, des avancées technologiques, et maintenant des tentatives civiles d'alternatives au système qu'ils imposent, devient extrêmement menaçante, tout y passe, regardez comment l'agriculture biologique et agroécologique commence à être détournée de ses objectifs essentiels et premier, mais ce n'est pas tout loin s'en faut, peut-être ne vous en rendez-vous pas compte, mais toutes les grosses sociétés sont en train de racheter tout ce qui se fait sur la planète, hier j'abordais le sujet de notre manière de nous informer, là aussi le danger est immense, et ce n'est pas fini, voilà donc aussi que la transition sociétale qui s’amorce en prenant diverses formes, pour divers objectifs, tous engendrés, par une volonté de sortir justement de cette main-mise systémique, pourrait bien aussi être non pas étouffée dans l’œuf comme on le faisait auparavant, mais intégré dans la machine à fric. Ainsi, l'idée d'économie circulaire, totalement en inadéquation avec l'esprit de la mondialisation financiarisée, devient-elle aussi la cible des industriels, non pas au service de l'ensemble, mais bien dans un unique but de faire et d'améliorer ses affaires.

Nous sommes en train de perdre toute liberté de choix et de penser librement, de retrait de cette machination globalisée, qui ne sert plus que les intérêts d'une minorité autocratique et totalitaire, le dessein du monde aux mains de quelques décideurs omnibulés par leur seule volonté de pouvoir et de profit, allons nous nous laisser privé d'avenir ainsi, privé de choix autres, différents, allons nous accepter que la panoplie des possibles s'amenuise de jours en jours, et finisse systématiquement par être interceptée et redirigée vers des objectifs tout autre que ceux qui les motivaient à l'origine ?

Récupération et appropriation systémique du système, irrémédiablement capté par la voracité d'une minorité.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article