Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout miser sur le nucléaire, tout miser sur le diesel, puis sur l'electrique, tout miser sur les agrocarburant, que d'erreurs difficiles à rattraper

Décidément nos décideurs tous orientés depuis des décennies, toujours par les mêmes conseillés, par les mêmes ingénieurs issus du corps des mines, par les mêmes représentants des industries, etc etc, n'en finissent pas d'orienter ce pays dans des voies qui s'avèrent plus catastrophiques les unes que les autres.

La liste devient ahurissante de tous ces choix français qui sont en total contradiction avec les nécessités présentes et à venir.

La France est donc l'une des plus grosse filière européenne en terme de bio-agro-végéto-crado-carburant, destructeur de forêt, de ressource, et de culture vivrière à des prix supportables, voilà donc un choix de plus qui va finalement générer plus de facteurs négatifs à long termes, qu'il n'a obtenu d'effet positif, ce qui bien entendu n'avait pas été envisagé lors de décision courtermistes, les seules que savent prendre nos décisionnaires dont l'avenir lointain se profile à l'horizon de la prochaine élection.

La nouvelle erreur dans l'air du temps, pas le bon, pas celui de la planète qui commence à avoir de la fièvre, et à gémir de partout, non dans leur temps à eu dans leur bulle, celle du tout électrique pour le transport, accouchera des mêmes affres, il y a tellement mieux à faire !

Photo en provenance de l'article mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance de l'article mis en lien dans ce billet.

Si on sortait des tiroirs tous les brevets qui dérangeait les technologies actuelles, et qu'on faisait vraiment le points sur les futurs possible !

Eh n'oublions pas l'énergie économisée ne nous coûte rien ! Et elle ne détruit rien !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaspard 20/04/2015 14:43

Le tout électrique dans les transports est une bonne chose, comparée au pétrole et aux agrocarburants, à condition que l'électricité soit d'origine renouvelable.

http://energeia.voila.net/transport/agrocarburant_pv.htm

Il faut 2,2 millions d'hectares de bonnes terres agricoles pour incorporer seulement 7% d'agrocarburant dans le gazole et l'essence, sur un total de 28,2 M. ha de terres agricoles et 18,8 M. ha de terres cultivée.

Par contre, aucun besoin de surface agricole utile pour produire l'électricité renouvelable nécessaire à alimenter tous les véhicules une fois convertis à l'électricité, camions compris.

Voir aussi les textes complémentaires :
- "Véhicules électriques : combien de TWh ?"
- "Electricité éolienne et solaire : quelle surface ?"

Daniel JAGLINE 22/04/2015 07:49

Bonjour Gaspard,
En effet si l'électricité était totalement produite d'origine renouvelable, cela ferait changer la donne, or on en est loin, et ce n'est en aucune manière le choix de nos dirigeant actuels, ni celui des prochains, car l'ensemble de la classe politique française est pro-nucléaire, on en constate encore l'absurdité avec le positionnement récent de Ségolène Royal affirmant, avant même que des études contradictoires n'ai lieu, que les faiblesses soupçonnés de la cuve EPR de Flamanville, n'entraînerait pas à minima l'arrêt de la construction de cette machine infernale et au combien coûteuse, AREVA vient pourtant d'annoncer une étude indépendante ! je suis totalement dubitatif quand à la fiabilité de cette étude sois-disant indépendante.
D'autre part sauf erreur il semble que la production de véhicule électrique émet plus de GES, et que par conséquent il faudrait qu'elles soient utilisée plus longtemps, il reste également la problématique des batteries, qu'on sait fort mal déconstruire, bref beaucoup de points négatifs aussi, c'est vraiment vers un autre regard sur les transports et les déplacements qu'il faut se focaliser.