Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La France peut se passer du nucléaire avant 2050, l'Ademe allait le 'rapporter', mais on l'a fait taire !

Eh bien soit, il est prématuré que le peuple sache, il faut encore le maintenir dans l'ignorance, ceci ne réduit en rien la vérité, elle a un double pan qui se vérifie sur toute la planète les énergies renouvelables progressent, alors qu'elles baissent en parallèle en terme de coûts, le nucléaire et pas seulement celui d'EDF/AREVA lui régresse.

Toutes les centrales Françaises au grand damne des nucléocrates vieillissent et devraient être remplacées à partir de très bientôt, pour ne pas dire, de maintenant, sauf que de remplaçantes, elles pourraient ne pas avoir, les déboires passés et présents de l'EPR, ne laissent rien auguré de bon, or tout a été misé sur ces réacteurs de nouvelle génération par AREVA, qui n'en fini donc pas de faire des mauvais choix !

On veut nous faire croire sous prétexte que le nucléaire couvre une part énormissime de la production d'électricité en France, qu'il n'est donc pas remplaçable, faux, et ce n'est pas une découverte pour qui veut s'informer vraiment, mais c'est une organisation proche de l'Etat qui allait le révéler, seulement voilà toute vérité n'est pas bonne à dire, enfin pour certains.

100% d'énergies renouvelable en 2050, le rapport qui dérange.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaspard 10/04/2015 15:17

La petite étude qui suit n'ayant pas le même prestige que celle de l'Ademe, on en parle peu.

http://energeia.voila.net/renouv2/renouvelable_possible.htm

A vrai dire, il ne s'agit que de 48% d'électricité renouvelable dans 15 ans. C'est plus facile.

Mais il est plus difficile de l'écarter sous différents prétextes, puisque l'effort demandé en investissements renouvelable est voisin de ce que l'Allemagne a fait en 15 ans.

Comme l'on sait, les technologies ont progressé, les coûts ont diminué. Le chemin est donc plus facile à parcourir que chez nos voisins.