Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tenter de piéger le frelon asiatique n'est semble-t-il pas une si bonne idée, les autres insectes en victimes collatérales.

Tenter de piéger le frelon asiatique n'est semble-t-il pas une si bonne idée, les autres insectes en victimes collatérales.

Je viens de modifier un article posté il y a peu, j'espère que celles et ceux qui l'on lu, lirons également celui ci qui traite donc du même sujet, mais qui viens contredire le précédent, en effet, depuis la lecture d'un article proposant de participer à la lutte contre la prolifération des frelons asiatiques que j'avais relayé dans un billet de blog que j'avais intitulé à l'origine 'Du miel directement au robinet, quand la ruche se fait distributeur, et sus aux frelons asiatiques'.

Je viens donc d'en modifier le titre et le contenu, voici ce qu'il en reste :

Depuis, j'ai compris que ce qui semble être une bonne initiative, s'avère au final assez inefficace, pour la lutte contre le frelon dévastateur, d'une part et occasionnant des victimes collatérales d'autre part.

Ce qui est un nouvel exemple prouvant que les apparences peuvent être bien trompeuses, et que la méconnaissance des certains sujets, entraîne des erreurs d'appréciations, encore une bonne leçon reçue.

Il n'empêche que la lutte contre la prolifération du frelon asiatique est nécessaire, et si les moyens utilisables sont à bien évaluer, des recherches faites par des apiculteurs et des scientifiques permettent de mieux comprendre comment cette lutte peut s'organiser, et surtout sans entraîner d'impacts négatifs sur d'autres populations d'insectes, abeilles comprises.

Il faut semble-t-il agir au plus près de la ruche, certains scientifiques commencent à penser que le stress des abeilles pourrait être une nouvelle composante à ajouter au syndrome d'effondrement qu'elles subissent.

La lutte contre les invasifs de toute sortes est toujours délicate, encore une des conséquence de la mondialisation, l'arrivée dans des milieux non préparés, de variétés, ou d'espèces qui se retrouve dans des écosystème sans prédateurs naturels, c'est un sujet très complexe.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article