Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'article 11 prétendument modifié de la constitution pourrait-il rendre au peuple sa souveraineté ?

je reste sur une certaine réserve, malgré que cette idée d'une constituante citoyenne m’apparaît répondre au diagnostique auquel je suis également arrivé, nos institutions ne donnent pas le résultat annoncé, loin de représenter les citoyens les élites politiques et avec eux, je le crains, une grande majorité de leurs coures, ont détournés la démocratie représentative de son but, et je crois aussi que dès le départ, les dés étaient pipés.

Certains en appellent à une VIème république, mais sans sortir vraiment de la voie représentative, qui démontre pourtant son échec.

On peut ainsi faire un constat simple, lors des dernières élections présidentielles, près de 25% des inscrits ne sont pas allés votés, ou ont votés blanc ou nul, soit un français sur quatre, et ce sont là pourtant les meilleurs résultats en terme de participation, car nous savons tous que toutes les autres élections vient leurs taux de participation encore plus faible.

Ce qui revient à conclure puisque le Président a été élu avec à peine plus de 50% des voies retenues, que 2 français sur cinq l'on en réalité investie !

Si je considère que la voie de la majorité ne suffit même pas pour valider de la justesse et de l'irrévocabilité d'une pensée, ou d'une voie qu'elle qu'elle soit, que dire quand elle n'est pas réunie, le terme de démocratie qui se voit interprété différemment, selon que l'on se réfère à sa définition Grecque ou que l'on veut en accepter une autre approche moins radicale et acceptant une forme de représentation du peuple par des citoyens représentatifs élus, sensés porter et défendre la volonté du peuple, n'est-il pas bafoué et dénaturé, quand on fait le constat actuel.

Il n'y a pas longtemps je défendais encore le vote bec et ongle, mon avis à changé, passant d'abord par une phase ou je pensais qu'il fallait donner au vote blanc une vrai place, qui aurait pu invalider une élection, s'il venait à être majoritaire, espérant qu'une prise de conscience en découlerait.

Puis j'ai ouvert les yeux sur une réalité qui m'avait échappée jusque là, ont nous a berné, on nous a bercé d'illusions, ceux qui se présentent aux élections ne sont plus depuis longtemps des représentants du peuple, mais les représentants d'un système qui a fait main basse sur la dite représentativité, qui a dénaturé profondément l'esprit de la démocratie, au point de constater, que l'on est bien plus proche d'une oligarchie, empreinte de relents ploutocratiques cachés, mais de plus en plus évident.

Si le diagnostique sur le mal me semble maintenant avéré, le remède à y apporter, est autrement plus compliqué à cerner, il y a ceux qui espèrent encore à l'hypothétique homme providentiel ou à la naissance d'un mouvement rassembleur et réellement représentatif, mais je n'en fait plus parti, l'extrême majorité de celles et ceux qui choisissent de briguer une forme de pouvoir quelle qu'il soit démontrent par la même qu'ils donne à ce pouvoir plus de valeur et d'importance que ce à quoi il devrait servir.

Rendre le pouvoir au peuple, vaste programme, qu'est-ce que le peuple, nos aspirations sont si diverses, éparses et variées, comment pourrait-il s'exprimer et comment faire un équilibre entre des aspirations si différentes.

L'idée d'une nouvelle constitution vaut vraiment qu'on y réfléchisse, et ce billet n'a que cette intention, encourager à y réfléchir, en peser les conséquences possibles, les exemples de l'Islande ou de la Tunisie sont là pour nous obliger à admettre que l'enfer est pavé de bonnes intentions.

L'idée d'une constituante est belle, mais est-elle possible, est-elle atteignable, la multiplication des mouvements qui s'y réfèrent et en proposent l'application me semble déjà étrange, pour ne pas dire suspecte, si on est même pas près à un vrai rassemblement derrière une telle idée, comment prétendre s'effacer derrière elle le moment venu.

Voilà donc un nouveau mouvement M1D, un de plus !

Pourquoi ne pas encourager plutôt à s'inscrire dans ce qui existe déjà où sont les différences, en quoi celui ci se distinguerait, pour qu'il nécessite un autre appel, comment au nom du principe d'un rassemblement citoyen, peut-on commencer par tenter de se distinguer, c'est navrant.

L'évolution prétendue de l'article 11 de la constitution me laisse perplexe pour le moins, je n'en trouve aucune trace, récente, rien qui vienne l'entériner, je suis donc très surpris par cette annonce, ceci dit l'idée du changement de constitution, et surtout la manière de l'envisager est une hypothèse intéressante.

L'article 11 prétendument modifié de la constitution pourrait-il rendre au peuple sa souveraineté ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article