Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Consultation citoyenne : 'Les préoccupations à long terme ne sont pas assez prises en compte'. Commenceront-ils à comprendre ?

Le principe même de la démocratie est à redécouvrir, le choix fut fait, parmi d'autres, de l'options d'une forme de démocratie représentative, or cette orientation de la représentativité montre ses limites, et ses effets indésirables, la professionnalisation des politiciennes-ciens isole les uns des autres. Citoyens d'un côté, classe politique de l'autre, on peut grossièrement dire que les premiers projettent tant que faire se peux à l'horizon d'une vie au moins, les autres soumis à l'échéance de leurs mandats, peinent à voir plus loin que ce délai, bien sûr tout n'est pas aussi simpliste, mais force est de constater que les élus sont souvent plus enclins à enclencher des investissements coûteux et dont ils peuvent se vanter et s’enorgueillir, plutôt que réfléchir, s'interroger vraiment et questionner sur ce qu'attendent véritablement les citoyens, et qui servira, si ce n'est l'intérêt général à long terme, au moins les aspirations de ceux qui se seraient exprimées.

On est là bien loin de l'essence du principe démocratique, bien pire encore, non seulement les citoyens qui pourraient être interrogés plus souvent par référendum, si l'on accepte l'idée de rester dans cette démocratie représentative, ne le sont quasiment jamais, mais soit ils sont trahit, quand leur opinions s'avère aller à l'encontre des choix politiques, soit on leur refuse l'information lorsque des sujets sensibles contreviennent également aux choix des décideurs.

De nombreux projets se trouvent alors contestés quand il est trop tard, et le plus souvent ce qui provoque ces rejets sont des choix déplorables, causant des dégradations à l'environnements écologique et social, et faits sans aucune concertations.

Il faut donc impérativement sortir de cette dépossession du pouvoir de choisir et décider des grandes orientations, toute avancée dans ce sens mérite selon moi d'être au moins tentée et évaluée.

A la demande de François HOLLANDE (quelle mouche la piqué !), la question de la participation du public, devrait donc être pesée et accentuée, alors, même si on serait encore bien loin du compte, quand bien même de réelle avancée en découlait, cette démarche du Conseil national sur la transition écologique a le mérite d'exister, et d'ouvrir je l'espère un questionnement vraiment pertinent.

Il y a en tout cas à cette lecture des propositions et des affirmations qui répondent à mes souhaits. Nous verrons ce qu'il en adviendra, osons l'espoir !

Consultation citoyenne : 'Les préoccupations à long terme ne sont pas assez prises en compte'. Commenceront-ils à comprendre ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article