Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Charlie, mes mots n'auront aucun poids, je laisse la parole aux dessins.

Puisque leur seul réponse est la haine et la menace de mort qu'ils mettent à exécution, répondre par la même violence serait leur donner le droit de poser la règle, de dresser le cadre, la liberté n'admet que la règle et le cadre que l'on s'accorde soit même.

Je laisse la parole aux premiers dessinateurs, en hommage, en soutien. longue vie à Charlie.

L'un des dessin de ce recueil.

L'un des dessin de ce recueil.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article