Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non la gaz de schiste ne sera pas exploité au Québec, ni à New-York, la sagesse l'a emporté, tant mieux pour eux et la planète.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Dès les débuts des alertes et de la luttes contre la possibilité d'exploiter les gaz de schistes, j'avais établi un parallèle avec l'exemple Québécois, qui m'a servi de nombreuse fois de support pour démontrer toutes les failles et tous les dangers inhérent à la fois à la technique, et aussi aux diverses conséquences directes ou indirecte, vous pourrez trouver de nombreux billets de blog qui en atteste, le BAPE chez eux m'est rapidement apparu comme un organisme intéressant et suffisamment objectifs, pour que je sois confiant, sur la décision finale qui serait prise, il y a eu de nombreux atermoiements, des revirements, des pertes d'espoir, mais finalement le bon sens l'emporte enfin,jusqu'au nouveau combat qui s'engagera peut-être pour peu que le prochain gouvernement ne voit pas cela du même œil, en attendant, voilà quelque chose que je classe comme une bonne nouvelle, et elles sont rares en ces jours plutôt graves, cela peut servir aussi d'exemple à d'autres pays qui seraient en questionnement, non il n'est pas impossible de dire non, et de s'en tenir là !

La grande surprise vient en fait de l'Etat de New-York, qui lui aussi ferme la porte à la fracturation hydraulique. On pourrait dire alors de fait que nous voilà au même point, Etat de New-York, France et Québec ont barré la route aux exploitants des gaz de schiste, au moins pour un temps, car chez nous aussi un changement de politique est toujours possible, mais les apparences sont parfois trompeuses, et dans ce cas il ne faut pas se fier à cette apparence, en effet, un 'détail' fait la différence, et quelle différence, quand le Québec est indépendant, et maître de ces choix, en est-il encore vraiment de même pour la France ?

Nous savons tous que non, la France doit maintenant se plier aux règles de l'Europe, or combien de temps encore la France va-t-elle garder la main sur ses choix énergétiques, quand on apprend ce qui se trame, en ce moment, en Europe, le turbo va être mis pour l'économie, l'emploi, et le développement, donc la destruction qui l'accompagne en parallèle , l'exploitation des gaz de schiste est souhaitée par certains pays, et l'argument de l'indépendance énergétique va prendre de plus en plus de poids.

L'exact contre-sens de ce que je crois qu'il faille prendre comme chemin, c'est ainsi qu'en France le même mot d'ordre est donné, croissance et développement, emploi et productivité, ce qu'on peut faire de pire pour l'écologie et l'environnement, la santé et la transition sociétale, la fuite en avant tête baissée droit le mur, le choc lorsque qu'il va falloir l'affronter va être rude, et brutal !

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article