Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Culture OGM, l'Europe laisse entrer un cheval de Troie. La propagation par dissémination ne connait pas de frontières.

L'industrie semencière a beaucoup plus à gagner que les consommateurs dans cette nouvelle politique Européenne, il suffit de se rendre compte de l'assentiment des grandes entreprises, pour comprendre qu'ils considèrent cela comme une victoire, alors quela possibilité pour chaque pays de refouler les OGM à ses frontières, n'est même pas une garantie sûre et efficace.

Dire qu'on nous as vendu un soutien à l'agroécologie, dire qu'on nous interdit les pesticides, qu'on nous prône une alimentation plus saine, et que le château de cartes truquées s'effondre au souffle des semenciers industriels, qui ne garantissent à long terme que terres brûlées et résistances qui obligeront à traiter avec d'autres phytosanitaires toujours plus malsains et destructeurs.

Tout n'est pas encore fait, mais en l'état actuel des choses, ce qui peut en apparence sembler assez positif, est une tromperie, les entreprises qui sont toujours les seules à présenter leurs analyses et leurs documents pour les autorisations de l'EFSA, sans qu'aucune études contradictoires à long terme ne soit encore réellement menées, en tout cas aucunement abouties, c'est d'abord et avant tout la législation européenne qui devrait être revu de fond en comble, le système d'autorisation, qui devrait-être refondé, une fois de plus on met la charrue avant les bœufs.

Culture OGM, l'Europe laisse entrer un cheval de Troie. La propagation par dissémination ne connait pas de frontières.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article