Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Agriculture, il faudrait recréer les espèces sauvages 'par modifications génétiques'. N'y-a-t'il pas quelque chose qui cloche ?

C'est avec stupéfaction que je suis allé au bout de la lecture de cet article, alors que les semenciers modernes ne jurent que par la manipulation des semences d'espèces anciennes pour certaines issus d'espèces sauvages, arguant d'une nécessaire 'amélioration', 'optimisation' de celles ci, sous prétexte que les semences premières ne sauraient pas s'adapter par elles même, ou que les croisements comme ils ont été pratiqué de tout temps ne sauraient parvenir à des résultat équivalents.

Et que nous dit-on là, qu'il faudrait retrouver l'état sauvages des semences, et que pour y parvenir il faudrait utiliser des manipulations génétiques ! Et de prétendre que cela soit possible !

Je passerais rapidement sur ce que m'inspire cette hypothèse, reconnaître que ce que la nature avait construit par elle même était qualitativement supérieur et admettre qu'il faudrait retrouver ces propriétés naturelles, prouve déjà en soit l'absurdité des manipulations génétiques, par contre une autre réflexion m'apparaît induite, de deux choses l'une, si les semences sauvages dont on nous parle là sont connus et existent encore, il suffit donc de les remettre sur le marché, mais si elles n'existent plus, de quoi s'inspirerait-on pour les reproduire ?

L'étude cité envisage donc aussi des techniques qui n'impliqueraient pas de produire des plantes transgéniques, soit, mais la question est la même si ces semences sauvages n'existent plus, comment savoir quelle était leur constitution, comment identifier ce qu'étaient leurs attributs, leur composition, tout ceci me laisse bien perplexe.

Revenir à des semences sauvages, suppose d'après ce que j'en comprends, que l'on reconnaît que la nature est plus efficace, et pourtant on envisage pour cela des techniques transgéniques dont on reconnaît intrinsèquement l'inefficacité de leur apport, n'y a-t-il pas là quelque chose d'absurde, surtout si l'on valide le fait que l'ont ne connaît pas vraiment la nature de ce que l'on veut reproduire, comment pourrait-on prétendre connaître le chemin pour y parvenir, vanité vanité quand tu nous tient !

Agriculture, il faudrait recréer les espèces sauvages 'par modifications génétiques'. N'y-a-t'il pas quelque chose qui cloche ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article