Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ceux qui annonçaient le déclin du nucléaire, vont devoir revoir leurs estimations.

Alors que j'apprends ce matin même que EDF annonce un nouveau report de la date de mise en marche de l'EPR de Flamanville d'une nouvelle année, donc pas avant 2017 maintenant, qu'accompagneront des augmentations de coûts bien évidemment, même si EDF tentera de le cacher probablement, les revers du nucléaire Français bien réels, ne doivent cependant pas cacher la tendance internationale.

Le Japon étant selon moi le révélateur le plus puissant d'une situation mondiale où la place du nucléaire considéré comme non émetteur de CO2, est bien non seulement acceptée, mais plébiscitée, et encouragée. Le Japon veut donc redémarrer sa production nucléaire, cette seule volonté prouve au combien il sera difficile de remettre son existence en cause. En Europe il suffit de constater l'accord des instances appropriée avec l'Angleterre, consistant à l'acceptation d'un contrat de 35 ans pour un prix d'achat double à celui présentement pratiqué.

La Chine pour ne parler que d'elle, envisage un avenir nucléaire d'une taille à la hauteur de ce pays, effroyable donc, un rapport annonce donc une augmentation de la part du nucléaire de 60% d'ici à 2040, loin du déclin annoncé donc !

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaspard 20/11/2014 15:01

Entre les rêves de certains et la réalité, l'écart est parfois très grand.

Ainsi, l'agence internationale atomique racontait en 1975 qu'il y aurait entre 3.600 et 5.300 GW de nucléaire dans le monde en 2000, 25 ans plus tard, soit autant de réacteurs de 1.000 MW chacun.

La réalité à été de seulement 351 GW.

http://energeia.voila.net/nucle/nucleaire_prevision_realite.htm

L'augmentation de 60% d'ici 2040 prévue par une autre agence, celle de l'énergie, est à rapprocher d'une annonce identique de +60% faite pour 2030 quelques années plus tôt.

Au début 2008, Areva et EDF proposaient à l'Afrique du Sud de construire douze (12) réacteurs EPR pour 2025. Pas d'argent, le projet est tombé à l'eau.

Si l'on faisait le compte de toutes les annonces, non suivies d'effet, qui apparaissent dans la presse depuis 30 ans sur la construction de réacteurs dans les pays les plus divers, on dépasserait largement le nombre de ceux en activité aujourd'hui.

Pour la Grande-Bretagne, un bon article aussi sur le même site.

Daniel JAGLINE 20/11/2014 21:16

Bonjour Gaspard,
Certes, mais il me semble qu'une donnée à tout de même changé, c'est la Chine, qui semble bien déterminé, sans compter les pays producteurs de pétrole du Golf et des émirats qui semble-t-il commencent à s'y intéresser, si j'ai bien compris quelques infos, cela nous fait une différence qui peut potentiellement vraiment changer les possibles !
J'espère être dans l'erreur, mais j'ai de grandes craintes.