Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Etats membres de l'Union Européenne ont depuis longtemps pour politique de protéger les frontières plutôt que de protéger des vies !

Cette affirmation que j'ai reprise pour la mettre en titre de ce billet serait l'affirmation du secrétaire général du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (ECRE) Michael Diedring, voilà qui a le mérite d'être clair !

C'est en parcourant le site de 'Grotius international' que j'ai découvert récemment et après la lecture de quelques articles que j'ai trouvé fort intéressants et qui apporte du grain à moudre à mes questions/réflexions pour certains sujet que j'ai à cœur, celui des émigrations en faisant partie, que je suis arrivé sur cet article se proposant d'apporter une réflexion/réponse à la question 'L'UE en fait-elle assez pour éviter les décès de migrants en mer ?'

Renforcer les frontières tel est bien le mot d'ordre général, notamment dans tous les discours politiques, j'allais écrire de tous bords, ce qui serait fort exagéré, puisqu'en effet, par delà les frontières politiques de l'UMPS, il y a des voies qui s'élèvent pour combattre cette posture, mais qui sont quasi-inaudible dans le brouhaha institutionnel et médiatique ambiant, pour dénoncer cette vision de l'émigré, qui serait une plaie pour notre pays, j'en évoquait la fausseté hier dans un billet évoquant les idées faussent qui gangrènent encore l'opinion publique, et la conscience collective de notre pays pourtant si riche de l'apport des ces migrants :

Après avoir vu s'effondrer certains murs, voilà qu'on s'engage de plus en plus ouvertement dans l'édification d'autres tout aussi honteux !

La récente création de 'Frontex plus' est une réponse erronée, une de plus et toujours dans la même ligne, il faut reconnaître que 'la crise' rend difficilement affrontable l'argument massue et souvent unique des opposants à l'immigration acceptée, qu'est celui de dire, que dans cette période où l'on doit déjà se serrer la ceinture (il y aurait d'ailleurs beaucoup à dire à ce sujet là, car l'argument est maintenant utilisé par toutes les strates de la société, et j'ai pour ma part beaucoup de mal à l'entendre évoqué par une grande partie des citoyens qui vivent tout de même dans une réelle opulence !) on ne peut pas accueillir toute la misère du monde !

L'un des autres mensonges laissé entendre dans la plupart des réseaux d'informations, alors que le nombre de migrants en France n'a absolument rien ni d’impressionnant ni de dramatique, contrairement à ce qu'on laisse penser dans l'opinion publique.

Que sont donc les frontières, comment ont-elles été instaurées, que disent-elles de l'humanité du XXIème siècle ?

La réponse actuelle est nauséabonde !

Nous appartenons tous à la terre, et la terre est à tous, quel choix avons nous eu dans notre matérialisation ici où là sur la planète, cela me sidère que cette simple et fondamentale question ne soit pas soulevée plus souvent, ces terres que certains disent vouloir 'défendre', nous ont été léguée bien souvent par des ancêtres venus d'ailleurs, ces frontières que l'on veut ériger comme des forteresses, ont été traversées, par nos aïeux, et nous les voudrions hermétiques maintenant !

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article