Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France nucléaire, l'enchaînement structurel se dévoile peu à peu. La peur est dans les deux camps !

Fessenheim : la fermeture de la centrale remise en question, cette annonce, qui somme toute était assez prévisible, si tant est qu'on ai compris et accepté l'idée qu'une promesse électorale n'a définitivement plus aucune valeur, plusieurs choses m'amènent à réagir à cette annonce suspectée depuis quelques temps par ceux qui s'intéresse au sujet.

Tout d'abord je commence à me demander sérieusement si on ne peut pas d'ors et déjà envisager qu'aucune centrale ne va entrer dans une phase de début de possible fermeture avant 2017 ! Pourquoi cela, me direz vous ?

Que dit la loi de transition énergétique, le nucléaire restera au même niveau de production qu'à l'heure actuelle, soit 63.2 gigawatts, ce qui revient à dire que la mise en production de la centrale EPR actuellement en construction à Flamanville, dont la production annoncée sera de 1650 mégawatts, sera le seul et unique déclencheur du début de la procédure, et qu'il faut bien s'attendre à ce que cela n'intervienne qu'en 2017, car qui peut croire que le calendrier annoncé, sera tenue !

Cela revient à déduire également et mathématiquement, qu'il faudrait fermer à peine deux réacteurs de 900 mégawatts chacun comme c'est le cas de la majorité des réacteurs Français qui rappelons le, car ce n'est pas anodin, sont tous de même technologie et de même conception et sont donc susceptibles d'être tous atteint pas les mêmes potentiels maux et défaillances de vieillissements dans les années qui viennent, et, car ce n'est pas tout, aucun autre réacteur n'est en projet, ce qui sous entend, que tous les autres sont voués à perdurer pour un temps encore indéfini, c'est la loi ma p'tite dame !

La baisse du taux de production d'énergie nucléaire de 75 à 50% découlant alors progressivement et mécaniquement de l'augmentation prétendument nécessaire des autres moyens de production, que l'on présuppose sans réelle garantie ENR. Ce premier point sous entend donc que les économies d'énergies ne sont en aucune manière réellement dans le viseur, on considère bien qu'il va falloir, produire donc consommer toujours plus d'énergie.

Une seconde imposture apparaît également celle du chantage économique et social, on est en train de nous amener à penser qu'il n'est pas possible de fermer un réacteur nucléaire sans que ce soit une catastrophe économique et sociale, autrement dit le nucléaire est indéboulonnable ! Fermeture de Fessenheim : outil rentable économiquement et techniquement sûr = 2000 emplois supprimés, l'argument suprême, qui fait encore plus peur qu'une catastrophe nucléaire. Qui joue sur la peur au fait ?

Je ne suis pas un farouche défenseur de la fermeture de la centrale de Fessenheim en particulier, je suis un défenseur de l'arrêt total du nucléaire selon un calendrier en adéquation avec celui des dates de construction des réacteurs, et qui tienne compte des vrais risques encourus, mais ça c'est une autre histoire !

Partons de l'hypothèse proposée actuellement, celle de la vrai vie pourrait-on dire, un montant de 500 millions € vient d'être nécessaire pour renforcer la centrale de Fessenheim, en fonction des nouvelles et insuffisantes normes de sécurité et de sûreté nucléaires post-Fukushima, dont les retombées entraînent une manipulation sociétale profonde , qui en dit long sur ce que le village nucléaire international est en train d'ourdir comme mise sous hypnose, et observons la vision d'EDF sur notre territoire, qui évalue à 200 millions le gain financier de cette centrale nucléaire par ans, et qui, regardez bien, la projette de 2017 à 2040, soit 62 ans de vie pour cette centrale, voilà donc les calculs d'EDF !

Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fait frémir de peur, si l'ont mettait en rapport, le nombres d'emplois potentiellement supprimés en cas de fermeture, avec le nombres de vie supprimées en cas d'accident, on arriverait à quel résultat ?

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article