Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les pires menaces sont les plus insidieuses ! Les dangers que l'on ne voit pas bien venir sont nombreux, comment les rendre visibles ?

Cette première phrase du titre est la conclusion d'une courte vidéo visionné sur un site que je viens de découvrir, la plate-forme 'Nada-info', dont j'apprend qu'elle fête ses un an d'existence, je vais y revenir.

Chaque fois que le temps m'est donné ou que je me donne le temps de me lancer dans un sujet sur ce blog, il faut un déclic ou une réaction, enfin quelque chose qui me donne envie et intérêt à m'exprimer sur un sujet. Ce matin comme très souvent peu d'inspiration, beaucoup d'infos pourtant importantes, mais n'éveillant pas ce déclic nécessaire et suffisant pour m'embarquer dans son sillage. Je reviens souvent sur certains thèmes récurent sur ce blog, ce qui est bien sûr un choix, mais parfois comme ce matin l'idée de revenir encore une fois sur un sujet déjà maintes et maintes fois traité me frustrait, seul un article était resté sur ma liste d'intérêt possible, comme un début de piste d'écriture, une amorce de réflexion, et puis il y a eu le visionnage de cette vidéo :

J'espère que vous avez pris le temps de la visionner avant de poursuivre, je vous encourage en tout cas à la faire, car ce qui est décrit là vaut qu'on y réfléchisse, en très court après nous avoir dépeint une analyse de l'évolution déshumanisante de la société consommatrice actuelle, l'intervenant conclut par cette phrase qui a ouvert la trame de ce billet naissant ;

Les pires menaces sont les plus insidieuses, même si je ne cautionne pas totalement cette idée, car il y a des menaces bien visibles qui font aussi partie de pires, les épidémies comme celle du virus Ebola qui se propage actuellement ou le sida dont on ne parle plus mais qui fait encore des ravages, l'augmentation du taux de cancers, la surexploitation des ressources en sont des exemples, la désertification grandissante, la montée des eaux, et combien d'autre sujets lies au réchauffement climatique qui sont parmi les pires menaces maintenant visibles et largement connus, et qui ont avancée d'abord insidieusement dans l'ombre, j'accorde tout de même une réelle véracité à cette affirmation dans bien des domaines, et à bien des sujets.

Il y a tout un ensemble de problématiques actuelles, et c'est d'ailleurs l'un de mes arguments fondamentaux dans bien des cas, qui étaye et prouve la validité d'une telle affirmation, ce qui me permet de faire le lien avec ce seul article que j'avais mis de côté plus tôt sans trop savoir comment j'allais pouvoir l'aborder sans en faire une redite sans intérêt majeur.

Les effets sanitaires des pesticides, qui sont insidieusement en train de se répandre et de s'imbriquer dans toute le chaîne alimentaire, ne sont pas encore et loin s'en faut vraiment pris au sérieux. Les normes de l'OCDE qui encadrent les règlements et instances d'autorisations de mise sur le marché de ces produits, sont totalement insuffisantes, et ne permettent pas de mettre en évidences cette avancée insidieuse, car encore beaucoup trop méconnu, mais au combien dangereuse, des atteintes à la santé globale environnementale, animale et humaine. Pourtant cette dangerosité est connu et documentée, des études universitaires indépendantes, et des chercheurs en fond la démonstration, sauf que ceux ci ne sont pas pris en considération. Les études indépendantes sont en majeure partie écartées, par le caractère même de leur indépendance qui les amènent à chercher au delà de ce que cherchent les scientifiques et les experts en lien avec les industriels dans la cadre de l'OCDE, et de fait comme ils sortent de ce cadre trop minimaliste ils se mettent involontairement mais inexorablement hors jeux, c'est là le pire scénario qu'on puisse imaginer, et pendant ce temps là les pesticides poursuivent leurs encore insidieuse progression, jusqu'à ce que les effets délétères et indésirables ne nous explosent à la vue, à l'instar de ce qui se passe maintenant à propos du réchauffement climatique.

Là ou le visionnage de la vidéo, a enclenché quelque chose, c'est qu'elle m'a rappelé à une évidence, la liste des thèmes possiblement abordables et validant l'analyse faite à travers ce regard est très longue, la nanotechnologie et les nano-matériaux pour prendre un premier exemple, voilà bien un potentiel de dangerosité insidieux, les manipulations génétiques qu'on expérimentent au risque de déclencher un jour une réaction en chaîne inexorable ne sont-elles pas insidieusement grandissantes, les retombées nucléaires qui pourraient devenir dans un futur proche une réalité prégnante, les émissions grandissantes de GES toujours pas inversées au plan global, qui gardent un caractère insidieux dans la mesure ou l'on tente encore d'en ignorer la réelle menace, endormant et hypnotisant ainsi le citoyen ordinaire, mal informé, et que dire des manigances secrètes politiques et industrielles géo-stratégiques CETA et TAFTA n'en sont-ils pas également de parfaits exemples, et cette liste pourrait s'allonger, certains y voient même un complot, une volonté secrète et insidieuse de mener une partie de l'humanité dans le chaos, voir l'extermination, je n'en suis pas là, même si je doute parfois du caractère hasardeux de certains enchaînements, ou de troublantes coïncidences.

L'insidieuse vérité qui apparaît derrière tous cela n'est-elle pas que les systèmes d'informations échouent lamentablement dans leur mission qui consiste à nous informer, à nous faire pars de ce qui se passe, et pas seulement de ce qui est au premier plan, mais justement de ce qui se passe en arrière plan de se qui essai de se cacher aux citoyens ordinaires qui ne peuvent percevoir ce qui insidieusement se profile et s'insinue dans notre société.

La conscience collective en a d'ailleurs pris acte, le baromètre de confiance des Français à l'égard des journalistes en est la démonstration, 23 % des sondés déclarent faire confiance aux médias, malgré quelques progrès l'étude souligne les doutes croissants sur l'indépendance des journalistes, (il ne s'agit là bien sûr que des infos que l'on est en mesure de connaître quelque peu, celles que tous ne traitent pas ne peuvent évidemment être évaluées, et être pesées !), outre atlantique les chiffres ne sont guère plus valorisant

Il s'installe donc une tendance de plus en plus affirmée qui consiste pour chaque individu qui le souhaite d'aller chercher lui même son information sur les réseaux internet, qu'ils soient sociaux ou informatifs, ce que je pratique maintenant assidûment, ayant moi aussi perdu toute confiance dans la qualité du travail des grand médias, bien que je reconnaisse qu'il y a tout de même certaines ou certains journalistes d'investigations, qui sortent du lot, mais ils sont malheureusement devenu l'arbre qui cache la forêt, et si cet arbre là est florissant le reste de la forêt est bien malade selon moi.

Alors pourra-t-on faire confiance à 'Nada-info' voilà j'y reviens, pour nous fournir une autre information, c'est ce que je vais essayer de vérifier à partir d'aujourd'hui.

Photo en provenance d'un article mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance d'un article mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article