Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand certains s'étonnent qu'on fasse barrage aux barrages ! La vocation première des cours d'eaux n'est pas la production d'énergie.

Produire de l'énergie est devenu une nécessité première tant nous sommes dépendant des diverses capacités quelle permet et qui nous sont devenus indispensables.

La part de l'électricité, dans la consommation d'énergie primaire, tient une place de choix parmi les sources d'énergies notamment en France où elle n'est devancée que de peu par les divers combustibles fossiles.

La situation Française ne reflète en rien le constat mondial où l'utilisation des combustibles fossiles continu sa progression, pétrole, charbon, gaz, étant et de loin les matières premières les plus utilisées, soit pour produire de l'électricité, soit en tant que carburant divers, ou source de chauffage notamment.

Et si pour nous cela n'est pas évident à percevoir, au plan mondial c'est l'énergie produite par les capacités hydrauliques qui arrive ensuite en terme de capacité et de consommation, devant le nucléaire, qui soit dit en passant est le seul à voir sa courbe plutôt régresser, chez nous l'hydroélectricité bien que reléguée loin derrière le nucléaire est tout de même, à l'instar du reste du monde, la première source considérée renouvelable de production d'énergie électrique.

Si elle est bel et bien renouvelable et durable, cette solution pour produire de l'énergie est-elle pour autant écologique, et acceptable, à cette question je me range au côté de ceux qui répondent oui mais, plutôt qu'un non définitif, car il faut bien nuancer, autant certaines techniques de micro-hydraulique, sont d'un moindre impact, autant les grand barrages sont dévastateurs, ces derniers étant combattu à raison, à mon sens.

L'hydroélectricité prend donc diverses formes qu'il convient de ne pas amalgamer, au risque soit de tout condamner, soit de tout accepter, mais pour certains seul l'aspect économique direct, sans considérer les autres retombées et effets indésirables, est pris en compte, et à ce regard là, on peut en effet s’enthousiasmer, car les coûts directs de production et d'entretien défis toute concurrence.

Ce billet se voudrait une réponse à l'auteur d'un article sur lequel je me suis arrêté ce matin, afin de permettre à ses lecteurs de ne pas se laisser abuser par cette restrictivité du point de vue, on est en droit de faire barrage aux barrages, condamner les autres sources renouvelables au seul prétexte économique est faire preuve d'un parti pris, et est surtout erroné.

Le danger est de voir, dans ce domaine comme dans tous les autres, que l'on va chercher à faire de grands barrages, toujours plus grand, toujours plus puissant, toujours plus, toujours plus, et à ce jeux là on occulte toujours un nombre considérable d'impacts négatifs, une rivière ou un fleuve n'a pas pour but premier de permettre une production d'énergie, cette dernière doit, si elle est employée, respecter d'abord et avant tout le caractère environnemental, écologique et social de ces courants d'eaux.

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet. Que traverse donc l'esprit de Lula à ce moment là ?

Photo en provenance d'un des articles mis en lien dans ce billet. Que traverse donc l'esprit de Lula à ce moment là ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article