Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les objectifs combinés d'efficacité énergétique et de développement des ENR posent une question, combien va-t-il falloir arrêter de réacteurs nucléaires ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître à certains, l'objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans le mix énergétique pourrait bien être atteint, sauf que cela sous-entend l'arrêt d'un nombre encore mal défini de réacteurs, qui se profile, et c'est tant mieux, à mon avis, mais cela va poser une énorme problématique.

Comment va-t-on arrêter et démanteler ces centrales, l'objectif de sorti du nucléaire que je soutient, ne va pas sans créer une situation pour laquelle on n'a encore que des questions.

La transition énergétique revu par Ségolène Royal c'est dans quelques jours, et il va y avoir des grincements de dents de toutes parts, parce que ce qui va réjouir certains va catastropher les autres, et ce ne sont peut-être ceux qui s'y attendaient le plus qui vont trembler le plus, et surtout ce qui va ressembler (ou pas !) à une victoire sur le nucléaire augure bien des cauchemars.

Photo en provenance de l'article mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance de l'article mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaspard 05/06/2014 14:07

Une petite étude qui mériterait d'être réactualisée mais qui apporte cependant des éléments de réflexion essentiels.

http://energeia.voila.net/renouv/electri_renouv_france_2025.htm

Le grand avantage de cette étude est de faire une simulation réaliste, mois par mois, de la consommation et de la production d'électricité à partir des différentes sources d'énergie.

Ainsi, vingt-quatre (24) réacteurs nucléaires pourraient être arrêtés d'ici 2025.

Mais à condition de redonner une vigueur réaliste aux énergies renouvelables : éolien, solaire, biomasse, petite hydraulique ... ce qui est différent de la politique menée depuis trois ans.