Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ENR + STEP la combinaison gagnante, de l'eau, du soleil, du vent, un peu de technologie, et comme chute de l'énergie.

On le sait, outre les ressources nécessaires à leurs productions et leur développements, qui ne sont ni vertes, ni inépuisables, l'un des achoppement des ENR, est l’intermittence des productions.

L'hydroélectricité échappant quelque peu à cette règle, comme les futures sources d'énergies marines naissantes dont les productions seront plus constantes, mettent en évidence une autre inadéquation, dans la mesure ou ces productions plus constantes et continues, engendrent un autre effet indésirable qui consiste à produire trop d'électricité à des périodes ou les consommations sont moindres.

Ce qui nous fait deux raisons antagonistes mais complémentaires, d'adjoindre à ces productions d'électricités des systèmes de stockages efficients. Parmi la large panoplie envisagée, certaines sont déjà connues et maîtrisées, il y a bien sur les batteries, mais elles sont loin d'être la panacée, pour diverses raisons, il y a aussi les STEP, ou Stations de transfert d'énergie par pompages, principe simple s'il en est, qui demande tout de même des conditions très particulières, de lourds investissement et de la haute technologie.

S'il est possible de réaliser des installations de puissance réduite, dans les régions montagneuses, à l'exemple de la plus grandes centrale française de Grand Maison, ces conditions ne sont pas réunis partout bien évidemment, et pour obtenir des puissances bien plus élevée, se sont des projet pharaoniques qui sont nécessaires, voir la construction du projet de Nant de France, entre Suisse et France.

Seulement le gigantisme, n'est pas la seule solution fort heureusement, car la simplicité du système permet de l'adapter tout de même, s'il n'y a pas d'autres projets en court en France métropolitaine à ce jour, j'espère que le développement des STEP, dont l'apport a été envisagé dans le mix-énergétique, va aller croissant, c'est je crois une bonne solution, certes pas sans impacts évidemment, mais minimes par rapports à d'autres technologies.

La mer pourrait aussi devenir un atout, à ce sujet là (référence à l'article précédent) :

Le Japon en démontre la possibilité, dont on a quelques détails complémentaires ici, et il y aurait quelques possibilités en France.

Le résultat final possible est loin d'être anodin, la transition énergétique Réunionnaise, en fait la démonstration.

Avec des solutions de stockages appropriés et bien pensés, les ENR sont vraiment l'avenir possible.

ENR + STEP la combinaison gagnante, de l'eau, du soleil, du vent, un peu de technologie, et comme chute de l'énergie.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaspard 30/05/2014 10:59

Une solution utilisable partout, au niveau local et même pour de simple citoyens, est pourtant celle qui repose sur des batteries, avec leur système de gestion entre production, auto-consommation et injection sur le réseau selon les moments de la journée.

La question est abordée ici :

http://energeia.voila.net/solaire/pv_autoconso_stockage_france.htm

Cela présente de nombreux avantages, mais le coût actuel du stockage est pour l'instant trop élevé pour se développer en France. Les choses seront différentes dans quelques années, comme le montre la baisse des coûts du photovoltaïque au cours des dernières années, engendrée par une production à grande échelle.