Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchernobyl, la nature n'a toujours pas fait son deuil, la décomposition des arbres attend sa recomposition biologique comme éteinte, mais il ne faut pas y mettre le feu !

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl semble déjà si loin, reléguée depuis la plus récente dispersion de nucléide de Fukushima, si le temps qui passe voit la mémoire se désagréger, il n'en est pas de même pour les arbres qui, là bas, voient le cycle naturel de décomposition être entré dans une autre mesure du temps, la vie comme la mort sont au ralenti aux abords de l'ancienne centrale !

Les arbres et la végétation morte, ne pourrissent pas, ceci peut paraître assez anodin de prime abord, sauf que cela prouve que la nature est très profondément touchée, que tout l'équilibre écologique est déstabilisé, que cette forme d'atteinte là à l'environnement à toute les chances de se reproduire là où d'autres dispersions d'éléments nucléaires se répandront dans l'atmosphère, donc potentiellement à Fukushima bientôt et où ensuite ?

Outre les atteintes sanitaires, directes et indirectes qui se transmettent au fils des générations humaines ne peut-on pas craindre que les éléments naturels transmettent également ce cancer nucléaire aux nouvelles pousses quand elles voudront bien s'ouvrir à la vie, ce qui n'est pas pour demain à ce rythme là ?

En l'état cette situation est déjà alarmante, mais le plus terrifiant est peut-être à venir, si comme on peut le craindre la nature ne parvient pas à se soigner de cette gangrène atomique, et si une flamme malencontreuse venait à embraser ce potentiel bûcher, le feu mortel se répandrait à nouveau, réduisant en poussière non seulement cette nature déjà assassinée, mais aussi l'espoir de ne jamais revivre un nuage de nucléide s'éparpillant au gré des vents !

Car si j'ai bien compris le pire serait qu'un feu ne se produise dans la mesure ou c'est je cite : 'le meilleur moyen "de diffuser la radiation dans la région"', implorons donc la pluie permanente, à mais non, c'est l'eau qui transporterait ces radiations !

Le cycle infernal du nucléaire est en oeuvre, aura-t-il une fin ?

Photo en provenance de l'article mis en lien dans ce billet.

Photo en provenance de l'article mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article