Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand la biomasse fourni à elle seule, électricité et chauffage pour 120000 habitants.

Une trentaine de villes en France contiennent plus de 120000 habitants, un simple calcul avec les chiffres de wikipédia, nous donne pour résultat 8 411 078 habitant pour l'ensemble de ces trente villes les plus peuplées, soit 1/8ème de la population métropolitaine.

En faisant une projection certes simpliste et idéaliste, cela nous permet de considérer qu'à l'exemple de la ville de Pécs en Hongrie, trente centrales de cogénération à partir de biomasse, pourraient couvrir les besoins de ce 1/8ème de la population, ce qui reviendrait du seul point de vue production électrique à éteindre 7 réacteurs nucléaires, et plus encore si on amalgame les autres sources de productions de chaleurs qui deviendraient elles aussi superflues.

Mon propos n'est pas de dire que c'est réaliste et réalisable, car de toute évidences ce qui a été possible là bas ne l'a été que parce que des conditions bien précises et très particulières, ont été mise en place au fil du temps, mais ce que je veux suggérer c'est que si on veux prendre d'autres choix, d'autres options, il existe de vrai alternatives.

J'imagine la Bretagne, qui en terme de production électrique est connu pour être en sous capacité aberrante de production de l'ordre, si je ne me trompe, d'à peine 8 % de sa consommation, en appliquant cette méthode théorique et virtuelle, 4 unités de production identique à celle de Pécs pourraient couvrir les besoins en production d'électricité et de chauffages, de Brest, Rennes et leurs banlieues, soit 1/10ème à peu près des besoins de la Bretagne, et là encore c'est minimiser la part de la production de chaleur qui est très difficile à envisager, mais qui de toute évidence rendent ces chiffres simplistes inférieures à la réalité.

Ce que je retiens de cet exemple c'est surtout que le principe de cogénération devrait maintenant être réfléchi et appliqué au mieux pour toutes les sources de productions d'énergies, car en l'état actuel des choses, les pertes, de chaleurs notamment, deviennent insupportables, et inacceptables, il faut maintenant viser l'efficience totale de nos sources d'énergies, il y a des exemples à suivre.

L’usine de Pécs, ici le 10 avril 2014, est une centrale de « cogénération »: elle produit à la fois de l’électricité et du chauffage à partir de biomasse. Au lieu de l’odeur habituelle de gaz, c’est l’odeur de la paille qui prédomine autour du bâtiment © AFP Attila Kisbenedek - See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2014/04/20/biomasse-la-ville-hongroise-de-pecs-120-000-habitants-se-chauffe-la-paille/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29#sthash.CSvoIYAO.dpuf

L’usine de Pécs, ici le 10 avril 2014, est une centrale de « cogénération »: elle produit à la fois de l’électricité et du chauffage à partir de biomasse. Au lieu de l’odeur habituelle de gaz, c’est l’odeur de la paille qui prédomine autour du bâtiment © AFP Attila Kisbenedek - See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2014/04/20/biomasse-la-ville-hongroise-de-pecs-120-000-habitants-se-chauffe-la-paille/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29#sthash.CSvoIYAO.dpuf

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article