Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trilogues et Coreper : quand les décisions Européennes sont prisent par des instances qui n'existent pas officiellement !

La complexité des rouages qui s'articulent ou pas pour faire tourner l'Union Européenne, est-telle, qu'il faut finalement inventer une procédure qui n'a pas d'existence légale pour arriver aux compromis 'acceptables', comment cette Europe là peut-elle nous représenter et avancer ?

Quatre grands cercles interviennent, reliés par des interconnections complexes, et des (dés)équilibres aléatoires en fonction des sujets, pour les prisent de décisions définitives dans l'élaboration et l'écriture finale des textes Européens.

Si le 'Parlement Européen' est sensé être la représentation élu au suffrage universel des peuples, et devrait de fait primer il partage le pouvoir législatif avec le 'Conseil de l'union Européenne' aussi nommé parfois le 'Conseil des Ministres', qu'il ne faut pas confondre avec le 'Conseil Européen ou Conseil de l'Europe' pendant lesquels soit dit en passant sont dessinées les grandes orientations Européennes, et encadrées les grandes décisions, enfin par deux ou trois de ceux qui y siègent, et qui sont finalement les maîtres du jeu !

Bien sûr rien de tout cela ne pourrait fonctionner sans la 'Commission Européenne', dont les membres désignés eux, équilibrent ou pas tous les intérêts 'divergeant', de tous les Etats Membres.

Mais comme ce serait trop simple comme cela, n'occultons pas les pressions qu'exercent les lobbying industriels divers et variés, vous mixez le tout et vous arrivez à des compromis, ou compromissions qui pour la plupart sont loin de mettre tout le monde d'accord, et sont sensés répondre à un 'Intérêt Général' dont tout le monde à perdu le fil, et la vision.

J'aime l'idée de l'Europe, je la défends, mais cette articulation d'Union Européenne là n'a pas mon assentiment, toutes les décisions qui y sont prisent ne sont finalement que le reflets d'intérêts particuliers, pour certains nationalistes, pour d'autres industriels et commerciaux, à l'encontre d'un intérêt public général que personne n'a l'intention de mesurer et de défendre véritablement.

Faut-il une Europe Fédérale, et en finir avec cette Europe des Nations, je n'en suis pas absolument convaincu, mais ça me semble tout de même être une vrai question à poser par contre ce qui me semble fondamental, ce serait de déconstruire l'idée de nation, sans perdre pour autant au moins dans un premier temps cet échelon d'appartenance ou d'identité, mais en considérant aussi son état de citoyen européen, et plus encore celui de citoyen du monde.

photo en provenance d'un article mis en lien dans ce billet.

photo en provenance d'un article mis en lien dans ce billet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article