Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La volonté de simplification, ça semble si souhaitable, mais derrière le mot trompeur se tapit un piège de déréglementation équivoque !

Le choc de simplification, euphémisme de combat, voulant donner une idée de décision courageuse, d'une nécessité impérieuse sonne comme une idée d'un tel bon sens, qu'il est difficile de ne pas la trouver acceptable, qui donc pourrait y voir autre chose qu'un simple principe enfantin aboutissant à une action bénéfique, simplifier les choses c'est les rendre plus facile, plus accessible, moins contraignantes.

Et on vote tous pour moins de contraintes, n'est-ce pas !

Je suis convaincu qu'il y a certainement des choses à simplifier, et que certaines simplification, sont non seulement souhaitable, mais vraiment indispensable, mais je suis tout autant convaincu, qu'il y a un grand danger derrière cette idée, et que ce qui se veut à première vue bénéfique, peut être utilisé à très mauvais escient, j'ai déjà écris quelques billets sur la base de cette réflexion :

Voici un autre exemple, et aussi le fait que mes craintes sont visiblement partagées par un organisme qui ne peut pas laisser indifférent, si l'opinion et les allégations d'un simple citoyen comme moi n'ont guère de poids et de portée, celle de l'UFC Que Choisir, ne peut pas laisser indifférent et sans questionnement, or cet organisme fait part de ses craintes sur un sujet particuliers, celui des CEE (Certificat d'Economie d'Energie), mais ceci est un autre révélateur de l'écart, que dis-je de la contradiction qu'il y a entre ce qui parait être simplement une bonne idée, et l'impact réelle induit par la mise en oeuvre inadaptée ou irréfléchie de celle ci.

La volonté a été clairement affichée dès le début, simplifier pour les entreprises, afin que celles ci retrouvent de la compétitivité, pour relancer la machine économique, mais si c'est au détriment de tout le reste, ce sera simplement une très mauvaise idée !

Simplifier oui, mais pas n'importe quoi, et pas n'importe comment !

Simplifier oui, mais pour quel objectif, et pour qui et pour quoi ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article