Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nature produit, les industriels de la semence brevettent et s'approprient.

Le brevetage du vivant est dénoncé depuis qu'on s'est rendu compte que les industriels en sont arrivés à des manipulations indignes et manifestement usurpatrices, en récupérant à leur profit des fruits issus tout d'abord du travail ancestral des paysans ou chercheurs du monde entier, qui au fil des ages ont travaillé sur les semences, par divers croisements, et manipulations, bien souvent ce qu'ils qualifient de créations ne sont que des récupérations de découvertes que d'autres avant eu partageaient pour le bien commun.

Le comble absolu de cette injustice flagrante se voit révélé par un exemple d'actualité, l'industriel de la semence Syngenta à déposé un brevet pour un poivron présentant une résistance au mouches blanches, sauf que ce résultat à tout simplement été obtenu en croisant un poivron sauvage de Jamaïque et un poivron commercial.

Comment un simple croisement a-t-il pu être l'objet d'un brevet, ça c'est la première question de fond qu'il faut remettre sur le devant de la scène, mais pour cela il faudra que les choses changent en profondeur, et ça c'est pas gagné.

En attendant il y a une action possible, une 'cyber@action', que je vous invite à étudier

Le brevetage du vivant est l'un des fléaux de notre société, ce qui était jusque là partagé deviendrait un moyen d'enrichissement d'une poignée d'industriels et de leurs créanciers, c'est l'un des aspects les plus négatifs notamment en ce qui concerne les OGM, mais pas seulement comme on le voit avec l'exemple présent.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article