Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Outre les plus riches, les plus grosses banques ont profité de la crise.

L'injustice totale règne dans ce système financier, on ne le dira jamais assez, comment ce fait-il qu'une telle situation puisse perdurer, puisque 99% de la population mondiale en est victime, comment peut-on à ce point rester impassible devant une telle iniquité, il y a encore quelques temps, peu savaient, mais maintenant, qui peut encore prétendre ne pas avoir au moins entendu parlé de cette insupportable situation.

La première action, si tant est qu'on accepte l'idée de rester dans ce système financo/boursico/spéculateur, ce qui est, sinon la bonne approche, en tout cas la plus probable, actuellement, malgré les limites, travers, et déviations qui ont été révélé ces dernières décennies, la première déconnexion à opérer, est connu, cela consiste en une séparation absolu et imperméable entre les activités bancaires, d'un côté les activités de dépôt, et prêts, de l'autre les activités d'investissement et spéculatives, la premières devant être totalement garantie par les fonds propres de chaque banques, les secondes à leurs risques et périls, tout simplement, les banques devant être au services des citoyens, des Etats, des entrepreneurs, et pas l'inverse.

L'activité bancaire à été dévoyée, depuis que les Etats leurs ont laissé les mains libres, il s'agit maintenant de prendre acte de leurs déviances, et de leurs traîtrises, et d'y mettre fin, c'est un choix politique, la lutte contre les paradis fiscaux est du même acabit d'ailleurs, celle ci devant parer les évasion financières qu'elles soient fiscales ou bénéficiaires, afin de ne plus permettre à une minorité une captation injustifiable des richesses produites par l'ensemble de l'humanité.

Les banques ont profité de la crise grâce aux garanties d'Etats, c'est à dire grâce à l'argent des contribuables, qui pourtant en parallèle voient leurs divers frais bancaires augmenter également, double peine s'il en est, au seul profit des banquiers eux mêmes.

Me reviens en mémoire cette affirmation pourtant si fermement haranguée : mon ennemie c'est la finance, est-il besoin de rappeler qui en est l'auteur !

En résumé ont renfloue ceux qui nous flouent, elle est pas belle la vie !

Dessin dont je ne connais pas l'auteur, et que plusieurs sites ont déjà utilisés, je me permets donc de le diffuser, en remerciant son auteur.

Dessin dont je ne connais pas l'auteur, et que plusieurs sites ont déjà utilisés, je me permets donc de le diffuser, en remerciant son auteur.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article