Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Antarctique et océan Austral, le sanctuaire menacé, l'avidité du court terme contre la sauvegarde pour les générations futures.

Le premier décembre 1959 à Washington, 12 pays signaient le 'Traité de l'Antarctique', qui entra en vigueur en juin 1961, il est notable que le Japon, et la Russie figuraient à la liste de ces signataires des premiers jours, liste à laquelle d'autres pays se sont joins au fils des années.

Plus récemment, 1994, le Japon se désolidarise à la signature d'un nouveau traité, qu'il refusera, établissant par 23 pays l'instauration d'un sanctuaire baleinier Austral, tentant même quelques années plus tard de faire invalider l'existence de ce sanctuaire, la chasse à la baleine étant ancrée très profondément dans les pratiques Japonaises.

Je n'ai pas réussi à trouver la liste des 23 signataires, mais il ne semble pas trop hasardeux de supposer que la Russie n'en faisait pas partie non plus, à moins qu'elle se soit rétracté après, toujours est-il qu'elle est depuis en conflit avec les Etat qui se sont assemblés pour créer la Convention sur la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) en refusant de signer un nouvel engagement, visant à la création cette année d'aires maritimes protégées dans l'océan Austral, la région de la mer de Ross et en Antarctique oriental.

Photo en provenance de l'article de 'Directmatin.fr' mis en lien ci-dessous.

Photo en provenance de l'article de 'Directmatin.fr' mis en lien ci-dessous.

Depuis maintenant plusieurs mois La Chine et la Russie mettent en échecs la création de sanctuaires marins.

Outre l'Antarctique, qui malgré les engagements déjà entérinés, se voit violée par certains baleiniers Japonais qui n'ont pas renoncé à braver les interdits, et qui tentent de se jouer de la surveillance, afin d'exercer, leur profanation de ces sanctuaires, pourtant bien établies eux.

C'est donc aussi au sein de l'océan Austral qu'il convient d'agir en créant de tels espaces protégés, en espérant que les contrevenants qu'ils soient Japonais ou Russes ou autres, soient épinglés, et vraiment empêchés d'agir avec ce qui semble encore être une quasi impunité.

Photo 'wikipédia' 'Océan Austral'

Photo 'wikipédia' 'Océan Austral'

Début Novembre 2013, et pour la 3ème fois depuis 2012, les négociations des 24 Etats membres de la Convention sur la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique, créée en 1982, c'est donc le statu quo.

Il faudra attendre l'automne 2014 pour que de nouvelles négociations soient possibles, en attendant ces zones restent ouverte à la mise en danger de leur intégrité écologique.

Il y a là un combat à embrasser par les citoyens du monde, qui souhaitent garder certains espaces marins ou terrestres, vierges, il en reste si peu !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article